Campus
Partager sur

Rentrée 2021: les étudiants révèlent le coût moyen de chaque rentrée !

Rentrée 2021: les étudiants révèlent le coût de chaque rentrée !

On peut dire que la rentrée ne va pas être des plus aisées cette année. Les étudiants révèlent le coût des dépenses qu'engendre celle-ci.

La vie d’étudiant n’a rien d’un long fleuve tranquille en somme. Il faut dire que 2021 s’avère très coûteux. Voici donc le coût moyen de la vie en cette rentrée. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Le coût de la vie augmente pour les étudiants

La rentrée 2021 a un certain coût pour les 18-25 ans. Il faut dire que cette année semble particulièrement coûteuse en somme.

On le note, le prix de la vie est en nette hausse. Ce, au grand dam des étudiants qui peinent à joindre les deux bouts.

Le constat de l’Unef était peu positif en ce sens. Ainsi, on avait affaire à une hausse de près de 4% sur les dépenses en 2020, contre 2% l’année d’avant.

Depuis la crise de la Covid-19, les choses se gâtent pour les étudiants. Ceux-ci doivent d’ailleurs se munir de masques ! Un coût en plus.

Les dépenses devraient en tout cas bondir et augmenter de près de 250 euros cette année. Ce qui devrait donc creuser le compte en banque de nombreux jeunes de 18 à 25 ans.

Cette « hausse résulte notamment de l’augmentation des loyers en province et en banlieue parisienne », rapportait le syndicat étudiant à LCI. Une hausse peu surprenante.

Rappelons qu’à Saint-Étienne par exemple, les étudiants vivent avec moins de 1000 euros par mois. Ce, alors que le premier mois de la rentrée coûte le double.

En effet, les dépenses avoisinent les 2060 euros au retour sur le campus en septembre. C’est du moins ce qu’annoncent les chiffres de la FASEE dans un rapport datant de mi-août.

Encore une fois, les loyers sont le principal facteur mis en cause. Y compris dans une ville comme Saint-Étienne, comme le rapporte France Bleue.

Rentrée scolaire: les premiers mois coûteraient plus de 2000 euros aux étudiants

À Saint-Étienne, la rentrée coûte près de 2000 euros aux étudiants. Soit, plus du double de leurs revenus mensuels… Un bien triste constat somme toute.

« Puisque les loyers dans le secteur privé sont très bas, on se retrouve avec des résidences CROUS avec des loyers proposés qui sont très peu compétitifs avec le privé », apprend-on d’Elouan Morcel, interviewé par France Bleue.

L’un des avantage dont bénéficient les jeunes de Saint-Étienne : le coût des transports, plutôt moindre. Il serait de 10€ par mois pour les moins de 26 ans depuis le 1er juin.

Cela étant, les étudiants du campus de Roanne ne semblent pas concernés par cette baisse du prix des transports semble-t-il. Ce, alors qu’ils sont tout de même au nombre 4000 étudiants.

On peut dire qu’avec une rentrée aussi coûteuse, beaucoup de jeunes sont en situation de grande précarité. Ce qui ne joue pas en faveur de leur santé mentale.

« Le propre de ces pathologies là c’est que ça va entrainer une coupure sociale une coupure professionnelle », a dit Elouan Morcel pour annoncer la couleur.

« L’étudiant ne va pas pouvoir aller voir un psychologue ou un psychiatre parce qu’il manque de moyens », poursuit-il.

« Il va encore moins sortir, donc sur un syndrome dépressif ça va être mauvais, il va pas pouvoir travailler et ça peut entrainer très très rapidement des cercles vicieux ». Un bien triste constat.

Afficher +