Campus
Partager sur

Rentrée 2018: Devenez comptable, vous l’aurez dans le mille !

Rentrée 2018 Devenez comptable, vous l’aurez dans le mille petite (1)
Partage
Partager sur Facebook

Roi de la calculette ? Excel n'a aucun secret pour vous ? Vous comptez sans relâche le moindre euro pour rester dans votre budget alors devenez comptable !

Vous souhaitez vous lancer dans les métiers de la comptabilité ou ouvrir votre cabinet comptable, MCETV va tout vous dire sur ce métier qui recrute en 2018.

Petit tour d’horizon de la comptabilité en France

Le nombre de comptables en France est estimé à 400 000. S’ils ont été en augmentation ces vingt dernières années, leur nombre devrait se stabiliser dans les années à venir. C’est en entreprise qu’il a le plus de chance de se faire embaucher. Les cabinets comptables n’offrent que le tiers du recrutement. Le métier est jusqu’ici épargné par le phénomène de précarisation induit par la crise.

Comptable, un métier aux différentes spécialités

Il existe plusieurs réalités. Comptable unique dans une petite entreprise ou spécialisé dans une grande entreprise ou collaborateur expert dans un cabinet d’expertise comptable, le métier ne couvre pas tout à fait le même champ de compétence. Le premier s’occupe principalement d’enregistrer les opérations budgétaires au jour le jour. Il prépare aussi la clôture des comptes annuels. Et il établit aussi les feuilles de paie des salariés. Toutes ses opérations restent supervisées par l’expert-comptable. Celui qui est spécialisé est sous la direction d’un chef et peut s’occuper ou d’analytiques, ou des clients ou bien encore des fournisseurs…

Enfin, le collaborateur d’expert travaille au sein d’un cabinet d’expertise comptable. Et il s’occupe de différentes entreprises, le plus souvent des agriculteurs, artisans, libéraux ou encore commerçants qui font appel à ses services.

Rigueur et autonomie

On ne rigole pas avec les chiffres, surtout lorsqu’il s’agit de verser aux autres salariés leur dû ! Il se doit avant tout d’être rigoureux et d’aimer jongler avec les chiffres. Pourtant, contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’être une bête en maths pour s’engager dans cette voie. Mais il est préférable d’avoir un esprit logique et d’être bon en comptabilité, économie, droit, langue ou encore informatique.

Une parfaite maîtrise des logiciels de traitement comptable et fiscal est indispensable et il doit se tenir informer des nouveautés fiscales et autres évolutions touchant son domaine. Comme dans beaucoup d’autres métiers, la pratique de l’anglais est un atout surtout en cas d’embauche dans une entreprise en lien avec l’international.

Très autonome, il doit aussi avoir le sens du relationnel. Que ce soit auprès des clients de son cabinet d’expertise, des fournisseurs, des salariés ou encore des correspondants extérieurs de son entreprise.

Expériences exigées dès l’entrée dans la profession

D’une manière générale les Bacs ES, S et STG sont majoritaires à se lancer dans la comptabilité. Le diplôme se fait à Bac +2. Vous aurez néanmoins la possibilité de compléter votre BTS, DUT ou DEUST de comptabilité par une licence de gestion ou professionnelle. Pensez à multiplier les stages avant de vous lancer sur le marché du travail ! Les professionnels expérimentés sont les plus recherchés. Autre moyen efficace de vous familiariser avec les bilans annuels, l’intérim.

Vous aurez de plus grandes perspectives d’évolutions en ayant une expérience en cabinet comptable ou en PME. Et vous pourrez aussi devenir chef comptable grâce à votre degré d’autonomie.

En moyenne, le salaire du comptable assistant est de 1500 € brut par mois. Il passe à 2500 pour un comptable unique niveau BTS comptabilité gestion expérimenté, à 3300 euros pour un comptable (niveau Bac + 4) ayant 10 ans d’expérience. Le salaire moyen d’un expert comptable est d’environ 60 000 € brut par an. Soit 5000 euros brut par mois.