fbpx
Campus
Partager sur

Rentrée 2017: le top 3 des mauvais élèves sur la vie étudiante

Rentrée 2017: le top 3 des mauvais élèves sur la vie étudiante

La Rentrée 2017 universitaire a aussi des mauvais élèves. Trois villes sont pointées du doigt sur les services proposés aux étudiants et leurs prix.

La Rentrée 2017 est une bonne nouvelle pour les amoureux des études. Mais pour ceux qui doivent vivre et financer leurs études, c’est une source d’angoisse, notamment au niveau du coût de la vie. Selon le rapport de la Rentrée 2017 sur le coût de la vie de l’Unef, la hausse serait de 2,09%. Mais certaines villes sont pointées du doigt pour le prix de certains de leurs services qui pénalisent grandement les étudiants.

1) La ville de Tours et ses transports en commun

C’est un peu une surprise. La ville de Tours est en effet une ville ouverte sur les études avec son université François Rabelais et certaines de ses écoles privées. Mais le coût la vie étant modéré, c’est une presque choquant de voir les transports en commun à un prix aussi élevé. En effet, le coût est supérieur à 300 euros sur l’année. Elles ne sont que cinq communes dans ce classement avec Paris, Rennes, Dijon et Lyon…

2) Paris et l’Ile-de-France sur les loyers

Ce n’est presque pas surprenant et même inutile d’en reparler mais tout de même. Paris est la ville la plus chère pour les étudiants. Si la vie de tous les jours a déjà un coût, le logement symbolise toute la difficulté à vivre des étudiants de la capitale. En effet, le prix moyen d’un studio intra-muros dépasse souvent les 600 euros. L’accès au logement est d’autant plus compliqué qu’il faut justifier de trois fois le montant du loyer en salaire. Autrement dit, sans l’aide d’un parent ou d’un tiers, se loger à Paris est une galère incroyable. En moyenne, le montant d’un loyer parisien est de 824,00 euros par mois.

3) Clermont-Ferrant et l’augmentation du coût de la vie à la Rentrée 2017

Autre surprise, c’est l’augmentation du coût de la vie à Clermont-Ferrand. La capitale auvergnate est toujours financièrement à portée des étudiants. Mais il faut néanmoins noter que la Rentrée 2017 coûtera 3,29% plus cher que l’année précédente. En cause l’augmentation moyenne de 20 euros par mois des loyers. Ajouté d’une augmentation des transports de 3,63% selon le rapport de l’Unef. Si l’augmentation est la plus importante en France, la ville reste une des plus avantageuse de France avec Angers et Poitiers.