fbpx
Campus
Partager sur

Rentrée 2017: un cauchemar qui s’annonce pour les étudiants

Rentrée 2017: un cauchemar qui s'annonce pour les étudiants

La Rentrée 2017 s'annonce comme une galère pour les étudiants de la génération 99. Orientation précaire, coût de la vie, baisse des aides... Un cauchemar.

La rentrée universitaire est souvent un moment clés dans la formation qui conduit vers le monde de l’emploi. Prêt à en découdre, les étudiants de la Rentrée 2017 vont tenter de donner le meilleur d’eux-mêmes. Seules envies ? De l’aide ! Car aujourd’hui, être sous le statut étudiant est aussi un synonyme fréquent de statut précaire. A cause du peu de moyen, ils sont de plus en plus nombreux à devoir travailler pour financer leurs études. Pour ces derniers, la Rentrée 2017 s’annonce comme un calvaire incroyable. Pourquoi ? Car c’est dans l’incertitude que vont se lancer les futurs universitaires.

APB et orientation… Une catastrophe pour la Rentrée 2017

Une incertitude sur la situation des étudiants. En effet, avec les 65 000 inscrits sur APB qui attendent encore d’avoir une affectation, il est de bon ton de se poser des questions. Notamment lorsque l’on prévoir un cursus universitaire en licence libre pour la Rentrée 2017. Première crainte? Les amphithéâtres surbondés. Un phénomène de plus en plus fréquent et qui se traduit par une difficulté à suivre les cours. En effet, il est de notoriété publique qu’un petit nombre d’étudiants en classe à plus de facilité à intégrer les cours.

Reste ceux qui sont encore dans l’attente. Une formation à tout prix, c’est un peu le crédo de ces derniers qui espèrent participer à la rentrée 2017. Mais se dirigeraient-ils vers une orientation forcée? On sait que de plus en plus de jeunes se retrouvent dans un cursus qu’ils n’ont pas réellement choisi. L’orientation se traduit même par un taux d’échec en licence de 40%. Est-on en droit de penser que ce taux va augmenter cette année ? Reste à savoir le nombre de personne mal orienté.

Des APL à la baisse et un coût de la vie compliqué

Mais ce n’est pas tout. Les étudiants sont aussi handicapés par le coût de la vie. Si ceux qui reste encore chez leur parents s’en sortent mieux, d’autres doivent serrer les dents. Notamment après l’annonce du gouvernement de la baisse des APL. l’aide au logement concerne en effet de nombreux étudiants. La baisse de cinq euros semble limitée pour la Rentrée 2017, mais elle est significative. En effet c’est le même budget pour un jour de nourriture pour un étudiant à l’université.

La Rentrée 2017 s’annonce donc périlleuse. D’autant que dans certaines villes, les prix des transports en commune vont eux aussi augmenter. C’est le cas à Paris où le prix du Pass Navigo va prendre 3 euros. Les loyers sont eux aussi en augmentation mais les bourses ne sont toujours pas aussi valorisée…