fbpx
Campus
Partager sur

Rentrée 2017: 5 conseils pour trouver un job étudiant !

Partager sur Facebook

En cette période de rentrée de nombreux étudiants vont rechercher un « job étudiant » pour vivre et se payer leurs études !

Outre l’aspect financier, selon un sondage mené par Vivastreet 1, le n°2 des sites de petites annonces et leader de l’emploi de proximité, 71% des personnes interrogées pensent qu‘un travail étudiant est une expérience bénéfique. Julien André Directeur emploi chez Vivastreet, livre 5 conseils pour décrocher un « job étudiant ».

Une première expérience formatrice

Avec un chômage de masse en France, trouver un travail compatible avec un emploi du temps d’étudiant est un véritable défi. Et c’est pourtant perçu comme bénéfique. En effet, selon un sondage réalisé par Vivastreet, 38% des personnes interrogées pensent qu’avoir un job étudiant est une expérience formatrice. Et un tiers (33%) qu’il permet de gagner en indépendance. A contrario, ils sont seulement 12% à estimer qu’il faut se concentrer sur ses études. Et moins d’un sur cinq (17%) à juger que c’est « trop fatigant de concilier les deux ».

Comme nous le confirme Julien André, Directeur Emploi de Vivastreet, c’est en ce moment qu’il faut postuler. « Si on ne s’y est pas pris à l’avance c’est maintenant qu’il faut postuler. Car les places sont chères et les candidats nombreux. Chez nous, les trois secteurs qui recrutent le plus de personnes sont ceux de l’hôtellerie/restauration (près d’un tiers des postes), des services à domicile (15%). Et aussi en troisième position celui du marketing (10%) pour des emplois d’enquêteur, de distributeur de flyers ou encore de panéliste. »

Les 5 conseils de Julien André pour trouver un job étudiant à l’année

1/ Bien établir ses critères de recherche

Avant même de chercher un travail, un étudiant doit établir des critères de sélection. Il faut qu’il définisse d’abord, la distance qu’il est prêt à parcourir (par rapport à son école et/ou son lieu de résidence). Et aussi la compatibilité du job avec son emploi du temps (s’il a des cours le soir, il ne pourra pas travailler en semaine). Et surtout le niveau d’investissement qu’il est prêt à accorder à cet emploi. En effet, certains postes demandent beaucoup plus de concentration et d’implication que d’autres.

2/ Postuler en ligne

Même si le porte à porte est efficace, il est indispensable de diffuser son CV en ligne. Cela permet d’améliorer sa visibilité. Ainsi, il ne faut pas hésiter à créer son profil sur des réseaux sociaux professionnels. Et à publier son CV sur plusieurs CVthèques. Il est important de les mettre régulièrement à jour avec les dernières missions et formations effectuées ou diplômes obtenus.

3/ Cibler des postes en rapport avec ses études

S’il en a la possibilité, l’étudiant doit en priorité orienter ses recherches vers le secteur dans lequel il veut faire carrière. En plus de l’aider à boucler ses fins de mois, cette expérience pourra être valorisée dans son CV. Et lui permettre de commencer à bâtir son réseau professionnel. Pour les filières commerciales, les postes de vendeurs sont à privilégier. De même, s’il se forme aux métiers de l’éducation les postes d’assistant d’éducation ou de professeur personnalisé sont un bon moyen de débuter dans la vie active.

4/ Bien préparer l’entretien d’embauche

Lors de l’entretien d’embauche, le candidat doit véhiculer l’image la plus dynamique possible. Et montrer son intérêt sans trop en faire. « Evitez les phrases toute faites. Mettez l’accent sur vos qualités. Et expliquez votre projet professionnel. Ces aspects permettent à l’employeur de connaitre votre niveau de maturité » conseille Julien André.

5/ Ne pas hésitez à relancer

Peu de candidats le font, mais contacter les entreprises avant et après avoir postulé apporte une réelle valeur ajoutée à la candidature 2. En effet, elle permet de se démarquer parmi la masse de postulants et surtout de montrer sa motivation, ce qui est un des premiers critères de sélection pour un job étudiant.