fbpx
Campus
Partager sur

Rennes 2: des étudiants interrompus en pleins partiels !

Rennes 2: des étudiants interrompus en pleins partiels !
Partager sur Facebook

Les étudiants de Rennes 2 ont été interrompus en plein milieu de leurs examens. Ces derniers sont annulés pour le restant de la semaine.

Les étudiants sont en colère à la fac de Rennes 2. En plein milieu des exams, un blocage a interrompu l’ambiance studieuse ! MCE TV vous dit tout !

Depuis le 5 décembre dernier, la grève n’a pas cessé. En effet, la question de la réforme des retraites inquiète toujours autant. Ainsi, 34 jours après ses débuts, le trafic de la  SNCF et de la RATP reste toujours aussi perturbés. Ces soucis ont d’ailleurs un impact direct sur les facs, qui doivent mettre de nouvelles choses à disposition des jeunes. En effet, lundi dernier, la plupart de ces derniers n’avaient pas pu se rendre sur place.À Rennes 2, les élèves présents n’ont pas pu travailler.

Une mauvaise nouvelle pour cette semaine de partiels qui devait commencer. Après les vacances de Noël, les jeunes de Rennes 2 semblaient prêt à reprendre une vie normale. En effet, les exams qu’ils s’apprêtaient à passer avait déjà été repoussés. Mais ils ne vont sûrement pas avoir lieu… Alors que les étudiants se penchaient déjà sur leurs sujets, des perturbations l’ont fait annuler. Très en colère, les élèves s’expriment sur les réseaux sociaux.

Les étudiants de Rennes 2 en colère !

La cause de cette interruption semble alors liée au vote de près de 300 étudiants. Ces derniers ont alors choisi de bloquer le campus lors d’une assemblée générale. Ainsi, 300 votes ont décidé de l’avenir des 21 000 élèves de la fac de Rennes 2. Une situation inacceptable qui a de quoi pousser les jeunes à bout. Certains de ces 300 étudiants ont envahi l’amphi et se sont emparés des feuilles de présence et des copies des élèves.

Le Président de l’Université Rennes 2, Olivier David, a donc pris la parole dans un communiqué publié ce lundi. « Les épreuves qui ont pu se tenir aujourd’hui dans de bonnes conditions seront conservées ; celles ayant été perturbées feront l’objet d’un traitement au cas par cas. » Il a alors annulé le reste de la semaine.