fbpx
Campus
Partager sur

Réforme territoriales: Najat Vallaud Belkacem dévoile la nouvelle carte des académies scolaires de France

Réforme territoriales: Najat Vallaud Belkacem dévoile la nouvelle carte des académies scolaires de France
Partager
Partager sur Facebook

La ministre de l'Education Nationale, Najat Vallaud Belkacem, a dévoilé la nouvelle carte des académies scolaires de France. Si plusieurs sont regroupées avec les nouvelles régions, toutes celles existantes continueront d'exister.

Si la réforme territoriales pour les élections régionales se voit aisément, elle change aussi les différentes académies scolaires en France. Et pour cela, la ministre de l’Education Nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, a présenté jeudi 10 décembre, au Conseil des ministres, un projet de décret relatif aux régions académiques: « ce décret adapte, à compter du 1er janvier 2016, l’organisation des services déconcentrés du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à la réforme territoriale issue de la loi du 16 janvier 2015 », déclare le communiqué envoyé par le service de presse de Najat Vallaud-Belkacem.

Capture d’écran 2015-12-11 à 12.33.48

Chacune des académies continuera d’exister

Au final, le changement est simple. Chaque région aura sa propre académie. Si la fusion de certaines régions comportaient près de trois académies scoalires, elles seront simplement associés à la nouvelle région, ce qui permet à toutes les académies de conserver son autonomie et son existence: « ces nouvelles régions académiques seront l’échelon de mise en cohérence des politiques éducatives au niveau régional. Les 30 académies actuelles continueront d’assurer le pilotage des politiques éducatives avec le souci de la proximité avec les établissements d’enseignement, leurs personnels et les élus des territoires », explique le communiqué du ministère. qui insiste sur le fait que « ces évolutions n’auront pas d’impact sur les périmètres actuels de la gestion des ressources humaines ».

Trouver une cohérence nationale entre les nouvelles académies

Malgré tout, dans chaque régions, « un recteur de région académique sera nommé parmi les recteurs. Il disposera de pouvoirs propres et, pour les régions comportant plusieurs académies, garantira, avec l’appui des autres recteurs, l’unité et la cohérence de la parole de l’État dans les champs de compétences partagés avec la collectivité régionale ou le préfet de région », explique le communiqué qui précise que ce recteur sera secondé par « Des services interacadémiques qui pourront être constitués pour renforcer l’efficacité collective. A minima il en sera constitué un dans chaque région académique pour le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire, administratif et financier des établissements publics d’enseignement supérieur. Le décret prévoit par ailleurs le rattachement de la délégation régionale de l’ONISEP au recteur de région académique ». L’objectif de cette réforme étant de « maintenir un cadre national cohérent et une gestion de proximité adaptée au pilotage du premier service public de l’État tout en garantissant une mise en cohérence des stratégies académiques rendues nécessaire par l’évolution de la carte des régions ».

Crédits photo: Paris Match