fbpx
Campus
Partager sur

Musique: un rappeur rembourse son prêt étudiant et il en fait une chanson

Musique: un rappeur rembourse son prêt étudiant et il en fait une chanson

Aux Etats-Unis, le remboursement des prêts étudiants est un véritable problème de société. Un jeune rappeur en a fait une chanson.

La vidéo du rappeur Dee-1 a déjà été visionnée plus d’un mllion de dois. Sa chanson Sallie Mae Back est dédiée au fait qu’il ait pu rembourser son prêt à Sallie Mae, entreprise américaine spécialisée dans le prêt étudiant. Le rappeur affirme qu’il a toujours versé le minimum possible par mois mais qu’il y est enfin arrivé. Et enfin il avoue avoir pu finir de payer grâce à une avance dans son contrat concernant sa carrière musicale. C’est avant tout un clip vidéo humoristique qui vient à contre sens des clichés du rap en général.

Un million de vues en une semaine

Dee-1, ou David Augustine Jr est un jeune rappeur américain. Le Washington Post révèle qu’il a obtenu son diplôme de l’université d’État de Louisiane en 2009. Il a ensuite travaillé pour sa passion, la musique. Tout en cumulant le métier de professeur de mathématiques pendant 2 ans. Un rappeur hors des codes. Il décroche alors un contrat auprès d’un label qui lui permet de rembourser définitivement son prêt étudiant. Sa vidéo qui traite d’un problème qui touchent une majorité d’étudiants a réuni plus d’un millions de vue en une semaine. « Non monsieur, je ne conduis pas une voiture de luxe. Mais devinez quoi? J’ai fini de rembourser mon prêt étudiant! » chante Dee-1 avec la dite voiture de luxe en arrière plan avant de continuer en s’adressant à l’audience, « Est-ce 80.000 dollars? 90.000 dollars? 100.000 dollars?! Et toi, combien dois-tu? »

Un véritable phénomène de société

La dette étudiante représente désormais plus de 1.200 milliards de dollars aux Etats-Unis. « Le système des prêts étudiants est hors de contrôle », explique Dee-1 au début de son clip vidéo. Le phénomène est tel que même certaines personnes retraitées remboursent encore leur prêt d’étude. Les étudiants américains diplômés en 2015 débuteront leur vie active avec une dette de 35.000 dollars. La jeunesse américaine est souvent handicapé par ce problème. Le clip vidéo a donc trouvé une résonance particulière dans le pays.