fbpx
Campus
Partager sur

Prix de l’Ingénierie du Futur: les étudiants ingénieurs soutiennent la candidature de la France à l’Exposition Universelle de 2025

Prix de l’Ingénierie du Futur les étudiants ingénieurs soutiennent la candidature de la France à l’Exposition Universelle de 2025 grande
Partager sur Facebook

Pour la 11e édition du Prix de l’Ingénierie du Futur, les ingénieurs en herbe n’ont pas manqué d’imagination. Découvrez les 6 finalistes !

A un mois de la grande finale de son concours étudiants, Syntec-Ingénierie révèle aujourd’hui les 6 finalistes. Et appelle le public à soutenir son projet préféré sur le site internet http://www.avenir-ingenierie.fr/contest/. La proposition qui recevra le plus de votes se verra décerner le Prix du Public le 19 octobre prochain à la Cité des Sciences. Ce sera lors du meet.ING de l’ingénierie, événement annuel de la profession.

Prix de l’Ingénierie du Futur: Des projets d’ingénierie audacieux à départager sur www.avenir-ingenierie.fr !

Cette année, Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, a invité les étudiants ingénieurs à apporter des réponses scientifiques et technologiques à un cas concret. Celui de la candidature de la France à l’Exposition Universelle. 6 projets ont été présélectionnés pour la grande finale. Ils sont à départager sur le site www.avenir-ingenierie.fr. Parmi ceux-ci : la construction du village global sous technologie BIM et aussi la gestion automatisée du flux de visiteurs. Ou aussi une application intelligente pour automatiser la collecte de déchets générés à l’occasion de cet événement.

« Nous sommes très heureux de constater, cette année encore, le succès du Prix de l’Ingénierie du Futur. Les projets présentés font aussi tous preuve d’une grande inventivité. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que les technologies liées à la révolution digitale remportent les suffrages de la jeune génération. Beaucoup de projets font la part belle aux objets connectés et aussi intelligents. La problématique du développement durable est également omniprésente. Les jeunes ingénieurs ont à cœur de concevoir des projets qui soient à la fois efficaces, innovants et durables. Une chose est sûre, la relève est assurée ! » déclare Nicolas Jachiet, président de Syntec-Ingénierie.

Prix de l’Ingénierie du Futur: Une cérémonie de remise des prix d’envergure devant une audience de 1 500 professionnels

Au terme d’un mois de compétition, le projet qui recevra le plus de suffrages se verra remettre le Prix du Public le 19 octobre prochain, lors du meet.ING de l’ingénierie. L’événement, rendez-vous incontournable de la profession réunira entreprises d’ingénierie, industriels, collectivités et institutionnels. Plus de 1 500 visiteurs sont attendus.

En parallèle, un jury professionnel composé de journalistes, de représentants de l’enseignement supérieur, de responsables d’entreprises d’ingénierie et d’institutions publiques décernera 2 autres trophées :
 Le Prix Espoirs de l’Ingénierie qui récompensera une équipe exclusivement composée d’étudiants
 Le Prix Talents de l’Ingénierie qui récompensera une équipe mixte, composée d’étudiants et de professionnels : projet de fin d’études, tutoré, incubé dans une start-up, réalisé avec l’appui d’une entreprise ou d’une organisation, ou encore en partenariat avec un professionnel, etc.

Pour valoriser les 3 projets lauréats auprès du plus grand nombre, Syntec-Ingénierie réalisera des vidéos dédiées.

Prix de l’Ingénierie du Futur: Un tremplin professionnel pour la nouvelle génération d’ingénieurs

11 ans après sa création, le Prix de l’Ingénierie du Futur a révélé de nombreux talents qui mènent aujourd’hui une carrière active, en entreprise d’ingénierie ou même aussi dans leur propre société. Les deux équipes lauréates de l’édition 2016 se sont ainsi engagées dans une logique de commercialisation de leur solution.

Prix de l’Ingénierie du Futur: GreenMinded, la start-up écolo qui veut recycler les mégots

Récompensée du Prix du Public 2016 avec Marine Loriot, Alice Comble a déjà fondé sa start-up, GreenMinded. L’ingénieure de 25 ans, diplômé cette année de Télécom Lille, souhaite recycler les mégots. Ce sont les déchets les plus produits au monde et parmi les plus polluants. Incubée à EuraTechnologies, elle ambitionne de mettre à disposition des fumeurs une application mobile de sensibilisation et d’installer des bornes connectées de collecte dans la rue.

Le premier marché ciblé par la jeune pousse est celui des entreprises, dans la mesure où 70 à 80 % des cigarettes sont fumées sur le lieu de travail. Des grands groupes ont déjà manifesté leur intérêt.

Affiche_PIF_Syntec_Ingenierie_2017_Web

Affiche_PIF_Syntec_Ingenierie_2017_Web