fbpx
Campus
Partager sur

Priorité Jeunesse (FAGE): les annonces positives doivent être le coup d’envoi d’un plan d’ambition

Priorité Jeunesse (FAGE): les annonces positives doivent être le coup d’envoi d’un plan d’ambition
Partager
Partager sur Facebook

La FAGE a été reçue à Matignon, et a abordé comme sujet la précarité que rencontrent de trop nombreux jeunes dans leurs parcours.

Aujourd’hui la FAGE, ainsi que les organisations étudiantes, lycéennes et de jeunesse étaient reçues à Matignon. Les discussions ont porté sur les conclusions de la concertation amorcée la semaine précédente quant aux solutions à apporter à la précarité que rencontrent de trop nombreux jeunes dans leurs parcours.

Le coeur des discutions

Suite aux discussions du mois de mars autour du projet de loi El Khomri, la FAGE avait salué la philosophie du second texte ainsi que la volonté d’ouvrir un dialogue autour du contexte de précarité que rencontre notre génération. La FAGE est satisfaite des conditions dans lesquelles le dialogue autour des solutions à mettre en œuvre s’est déroulé et se félicite de voir un grand nombre de ses propositions reprises lors des annonces de Manuel Valls.

Les mesures relatives à la lutte contre la précarité, telles que la création d’une Garantie Locative pour tous les jeunes de moins de 30 ans, soit environ 300 000 personnes, la simplification de l’accès à la CMU-C, la création de 25 000 nouvelles bourses de 1000 euros, étaient autant de demandes fortes et centrales de la FAGE. Mises en place, elles constitueront des avancées majeures pour tous les jeunes.

Les annonces en lien avec l’accès au diplôme et à l’emploi vont elles aussi dans le bon sens. Les mesures en faveur de la réussite des apprentis, comme les 10 000 places supplémentaires en BTS, ciblent un champ essentiel pour l’émancipation des jeunes : l’accès à la formation et la réussite. La création d’une Aide à la Recherche du Premier Emploi, en écho à la demande de la FAGE de créer un parcours d’accompagnement à la recherche du premier emploi, est une avancée concrète et utile qui permettra de venir protéger une transition qui est trop souvent synonyme de précarité.

Les trois piliers de ce nouvel acte

Si elles constituent des avancées sérieuses, ces annonces doivent aussi être le coup d’envoi d’un nouvel acte de la Priorité Jeunesse. La FAGE appelle le Gouvernement à poursuive la dynamique engagée ce matin en basant ce nouvel acte sur trois piliers :

• La Loi Egalité Citoyenneté qui sera présentée mercredi en conseil des ministres, afin d’en faire un texte fort et structurant devant mettre un coup d’arrêt à la précarité et permettre une meilleure prise en compte des jeunes dans l’élaboration, la mise en place et le suivi des politiques publiques.

• La Rentrée 2016 pour laquelle l’augmentation des bourses étudiantes préfigure un souci de faire réussir tous les étudiants. La FAGE, qui partage cet objectif, a indiqué au gouvernement qu’il ne saurait être recherché avec cohérence et ambition sans renforcer fortement le budget du meilleur levier d’émancipation des jeunes : le service public d’enseignement supérieur ! La FAGE appelle donc dès à présent le Gouvernement à rendre possible une augmentation cohérente avec l’évolution démographique, du budget des universités.

• Un plan pour l’emploi des jeunes, dont l’ARPE préfigure les contours. A ce sujet, la FAGE appelle les organisations patronales et syndicales à prendre leurs responsabilités et à rendre possible l’organisation de nouvelles concertations autour de l’emploi des jeunes, devant conduire à un nouvel ANI Jeune (Accord National Interprofessionnel).

Il est encore possible de tout mettre en œuvre pour que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012. La FAGE, force de proposition, est disposée à poursuivre le dialogue qui a déjà rendu possible des avancées majeures pour les jeunes. Il est capital d’ouvrir dès à présent une séquence politique qui doit placer, jusqu’à la fin du quinquennat, la priorité politique sur la jeunesse, sa réussite sociale et professionnelle, son émancipation et son épanouissement.