fbpx
Campus
Partager sur

Présidentielle 2017: Jean-Luc Mélenchon veut l’université gratuite

Présidentielle 2017: Jean-Luc Mélenchon veut l’université gratuite

Jean-Luc Mélenchon présente ses mesures pour réformer l’Enseignement Supérieur. Le mot d’ordre : moins d’autonomie dans les universités.

Jean-Luc Mélenchon continue de présenter son programme, morceau par morceau. Début mars, il s’attaque à l’Enseignement Supérieur dans son petit livret programmatique. Et on y retrouve un angle d’attaque d’importance : moins d’autonomie dans les universités.

Pas d’autonomie pour les universités

Jean-Luc Mélenchon veut instaurer une université sous le contrôle de l’Etat. Alors que les présidents d’université réclament plus d’autonomie, notamment pour mettre en place la sélection en licence. Mais le candidat de la France Insoumise n’a pas l’intention de les laisser faire.

Dans son programme, Jean-Luc Mélenchon se pose comme un candidat humaniste qui porte les mêmes valeurs qu’on retrouvait à la Renaissance. L’une d’elle étant de mettre l’éducation en avant. Dans ce but, Jean-Luc Mélenchon propose de faciliter l’accès à l’université. D’abord en la rendant gratuite pour tous, prise en charge par l’Etat.

Aujourd’hui, comme le rappelle Le Monde, les frais d’inscription s’élèvent à 184 euros par an en licence. Et 256 euros en master. Et puisqu’il s’agit là d’une importante hausse de budget, Jean-Luc Mélenchon propose aussi l’abrogation du Crédit d’Impôt Recherche, qu’il trouve inefficace.

Augmenter le budget pour mettre les étudiants et les professeurs en avant

Ceci dit, Jean-Luc Mélenchon assume l’idée d’augmenter le budget de l’Enseignement Supérieur. Il prévoit même de le doubler en cinq ans. Soit une hausse de 102 milliards d’euros.

Comme le souligne Le Monde, à titre de comparaison, Benoît Hamon propose une hausse de 1 milliard par an. Et Emmanuel Macron veut sanctuariser le budget. Cet argent serait investi par le candidat de la France Insoumise dans la rénovation des universités. Et la mise en chantier de 15 000 logements étudiants.

Il propose également une aide à l’autonomie des jeunes. Sur le même principes que le revenu universel mais qui ne s’applique qu’aux jeunes, Jean-Luc Mélenchon offre 800 euros par mois aux étudiants pendant trois ans, sous conditions de ressources.

Quant au corps enseignant, il prévoit de recruter 5 000 personnes. Un audit sera chargé de déterminer dans quels corps de métiers ces recrutements sont les plus nécessaires.