Campus
Partager sur

Les premiers masters en intelligence artificielle apparaissent en France et en Suisse

Partage
Partager sur Facebook

La France tente de rattraper son retard en intelligence artificielle et lance ses premiers masters ouvert à tous les étudiants à l’Institut français Léonard de Vinci

L’intelligence artificielle a été annoncée comme le champ de recherche et d’innovation le plus vaste et le plus important du XXIe siècle. Pourtant, la France est encore très en retard sur la question en matière de formation. Et les étudiants passionnés par le sujet doivent souvent postuler à des masters étrangers. S’ils veulent espérer trouver une formation de qualité. Pour résoudre cette situation, plusieurs diplômes en intelligence artificielle viennent d’être présentés.

Des masters en intelligence artificielle

Ces masters en intelligence artificielle ont été présentés par l’institut de recherche suisse Idiap et par l’Institut français Léonard de Vinci. Il abrite déjà de nombreuses écoles. Ils ont été présentés à la presse il y a quelques jours. Et leur mis en place débuter lors de l’année scolaire 2019-2020. Les deux formations seront assez différentes. Mais elles ont le même but : limiter la fuite des cerveaux.

L’intelligence artificielle, son développement et les innovations en la matière seront un enjeu majeur du monde de demain. Il est donc très important pour chaque pays de maintenir une bonne place dans cette course à la nouveauté. Quoi de mieux alors que de proposer des formations adaptées. Elles assureront un emploi de qualité avec des revenus élevés ?

Un secteur d’activité d’avenir

L’intelligence artificielle a fait de récents progrès très importants, notamment en matière de reconnaissance d’image. Effectivement, grâce aux améliorations des logiciels de reconnaissance visuelle, l’intelligence artificielle peut désormais s’adapter à tous les besoins de toutes les entreprises qui demanderaient à en être équipées. Que ce soit pour la sécurité, le contrôle ou le classement. Ces logiciels peuvent tout faire s’ils restent correctement entraînés.

L’intelligence artificielle représente donc un secteur d’activité très important pour la recherche. Mais également pour des techniciens qualifiés et passionnés. À l’avenir, il ne fait aucun doute que de nombreux emplois devront travailler en partenariat avec une intelligence artificielle. Obtenir un master dans ce domaine, c’est donc l’assurance d’obtenir un emploi de qualité dans un secteur d’avenir.

Améliorer les opportunités

L’apparition de ces masters en intelligence artificielle en France est une excellente nouvelle pour le pays. Il n’en reste pas moins un problème de taille à résoudre. Celui de la rémunération. Effectivement, beaucoup de jeunes étudiants quittent leur pays pour étudier l’intelligence artificielle ailleurs. Mais beaucoup restent dans leur pays d’accueil grâce à la rémunération promise.

Dans la Silicon Valley, un spécialiste en intelligence artificielle peut gagner autour de 200 000 $ par an facilement. Un chiffre astronomique qu’il est impossible d’obtenir en France ou en Suisse. Certains étudiants formés dans l’hexagone continueront alors sans doute à le quitter pour les États-Unis pour de meilleures opportunités. En parallèle des formations, il est également important de développer le marché.