Campus
Partager sur

Parcoursup: Le syndicat étudiant Unef appelle à relancer la grève !

Partage
Partager sur Facebook

Le syndicat étudiant Unef appelle à relancer la grève. Pour eux, le combat n'est pas fini et c'est contre Parcoursup qu'il continue !

Le syndicat étudiant Unef appelle les étudiants à continuer de se mobiliser contre la réforme du mode d’admission à l’enseignement supérieur. En effet, de nouvelles grèves afin de protester contre Parcoursup vont peut-être éclater selon Franceinfo.

Parcoursup : L’Unef en colère contre ce nouveau mode d’admission

« Le printemps n’était qu’un avant-goût de la mobilisation et des luttes qu’on va mener contre ce gouvernement, confie Victor Mendez de l’Unef à Franceinfo. On exige l’inscription de toutes les personnes recalées sur Parcoursup. On pense que ce qu’on a connu, les mouvements de grève dans les universités, c’est exactement ce qu’il faut refaire cette année pour que le gouvernement recule sur toute la ligne » Cependant, le syndicat étudiant ne s’arrête pas là. En effet, il propose une aide juridique pour les étudiants recalés par Parcoursup. Mais surtout une plateforme en ligne. Afin de mettre en relation les étudiants avec des avocats, dans le but d’obtenir une assistance juridique. « C’est un droit des jeunes de savoir pourquoi ils sont refusés » a expliqué Lilâ Le Bas (présidente de l’Unef) au micro de RTL.

7 millions d’euros de dégâts !

Les dégradations commises par les casseurs lors des blocages d’universités au printemps ont cumulé un total de plusieurs millions d’euros. En effet, « autour de 7 millions d’euros » de frais de réparations, plus exactement. C’est ce qu’avait annoncé la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Et en plus, quatre universités avaient été bloquées. Comme Tolbiac, qui dépend de Paris I ou encore Nanterre (Hauts-de-Seine). En ce qui concerne Parcoursup, plus de 120 000 places restent disponible sur la plateforme.

La plate-forme Parcoursup va bientôt fermer ses portes

La plate-forme Parcoursup va bientôt fermer ses portes. En effet, le 21 septembre pour être plus précis. Effectivement, le étudiants sans affectation doivent saisir les dernières places disponibles avant la rentrée. La phase complémentaire compte un peu plus de 120 000 places au total dans près de 8000 formations ! De plus il reste des places dans des filières comme les BTS, les prépas et certaines licences.