fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: les Terminales reçoivent leur premières réponses aujourd’hui !

Parcoursup: les Terminales reçoivent leur premières réponses aujourd'hui !
Partager sur Facebook

Alors que les terminales n'ont pas remis les pieds au lycée, ces derniers ont d'ores et déjà reçu leurs premières réponses sur Parcoursup.

Le Covid-19 n’aura pas raison de Parcoursup. Ce mardi 19 mai marque la date des premières réponses des choix des Terminales. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Si les lycées ne rouvriront pas tout de suite, les futurs bacheliers peuvent déjà connaître les premières réponses quant à leurs choix post-bac. Eh oui, l’annulation du bac ne change rien à la donne.

Aujourd’hui marque donc le premier tour de réponses sur Parcoursup. Les Terminales pourront donc découvrir lesquels de leurs vœux ont d’ores et déjà été acceptés.

Une étape décisive pour les futurs bacheliers qui souhaitent poursuivre leurs études dans le supérieur. Malgré le Covid-19, Parcoursup maintient donc son calendrier.

Dès 17h, les lycéens pourront donc avoir accès à leurs résultats sur la plateforme. Ne reste plus qu’à croiser les doigts !

Comme chaque année, c’est un moment redouté par tous les élèves. D’autant que cette année, il est question de contrôle continu

Parcoursup: les Terminales reçoivent leur premières réponses aujourd'hui !

Parcoursup: les Terminales reçoivent leur premières réponses aujourd’hui !

Parcoursup: une année compliquée, à cause du Covid-19 et du contrôle continu

Aussi, le président de la CPU a même été plutôt rassurant : « ni le calendrier, ni le traitement des dossiers par les jurys n’ont été bouleversés », a-t-il dit. C’est en somme, une bonne nouvelle, ou presque…

Bon nombre de lycéens, qui ont déjà rempli leurs vœux sur Parcoursup, s’inquiètent de leurs notes au contrôle continu ! Les adeptes du bachotage ou ceux qui ont pris le train en marche risquent alors de s’en mordre les doigts…

C’est en somme, une situation bien compliquée. Car si Parcoursup se base sur les notes obtenues tout au long de l’année, les lycéens les plus en difficulté sont pénalisés.

« Il va falloir que les lycées ciblent les élèves les plus en difficulté pour les accompagner », a dit Philippe Vincent, du SNPDEN à nos confrères de Sudouest.

Un avis que partage Claire Guéville, responsable du lycée au Snes-FSU. Elle décrit cette génération de Terminales de « sacrifiés de l’orientation« …