Campus
Partager sur

Parcoursup: des places encore disponibles en Ile-de-France !

Parcoursup: des places encore disponibles en Ile-de-France !
Partage
Partager sur Facebook

Parcoursup touche bientôt à sa fin. Mais il y reste des places vacantes en Ile-de-France et des bacheliers sans affectations !

Parcoursup, la plate-forme en ligne s’achève bientôt. En effet le 21 septembre plus aucun bachelier ne pourra s’inscrire et trouver un enseignement supérieur. Mais voilà il reste encore des bacheliers sans affectio et des places totalement libres en Ile-de-France. MCE vous en dit un peu plus.

16 000 places disponibles en Ile-de-France

En effet Parcoursup se termine le 21 septembre prochain. Sur les 811 000 jeunes inscrits sur Parcoursup, quelque 580 000 d’entre eux ont accepté une proposition et 180 000 ont quitté la plateforme. 40 000 restent « inactifs ». Mais près de 8 000 élèves attendent encore une proposition dont 3000 bacheliers. De plus il reste encore 137 000 places libres.

Parmi les places disponibles on peut compter 16 000 places rien qu’en Ile-de-France. Notamment l’Académie de Paris avec près de 9800 places non pourvues. On compte ensuite l’académie de Créteil où 4000 places restent vacantes et celle de Versailles avec 3875 places.

Tout cela représente près de 23 % des places dans l’enseignement supérieur. De plus elles concernent toutes les filières y compris les prépas ou licences en tension. Début septembre on comptait encore 646 places à Paris et 556 à Versailles en classes préparatoires aux grandes écoles. Il reste 312 places dans l’académie de Créteil. Et ces places restent donc disponibles dans établissements prestigieux comme les lycées Chaptal, Fénelon, Janson-de-Sailly ou Saint-Louis-de-Gonzague et bien d’autres.

Il reste également des places en BTS !

Et oui en BTS aussi ils restent des places pour les bacheliers sans affectation. Il restent donc 2153 places en Ile-de-France et en DUT (350 places). Dans les universités, la phase complémentaire comptait encore 2237 places vacantes en licence à Créteil, 4980 à Paris et 1829 à Versailles. Tout comme dans les licences dites en tension comme Paces où il reste plus de 300 places. L’an dernier les universités avaient dû pratiquer des tirages au sort. Et cela s’explique en partie par l’augmentation de la capacité d’accueil cette année.

Mais avant la fermeture de Parcoursup les commissions d’accès à l’enseignement supérieur doivent faire face aux candidats. En effet ils doivent sans affectation une proposition en adéquation avec leur dossier et leur projet. Un bilan va être fait par la suite pour Parcoursup afin de l’améliorer pour les futures années.