Campus
Partager sur

Parcoursup: La majorité des candidats recalés sont issus du bac pro !

Parcoursup: La majorité des candidats recalés sont issus du bac pro !
Partage
Partager sur Facebook

La majorité des recalés de Parcoursup sont issus de fillière professionnelles et technologiques. Comme avec APB... Pourquoi?

Alors que la nouvelle plateforme d’accès aux études supérieurs créent la polémique, voilà un nouvel élément perturbateur. En effet, un grand pourcentage de candidats recalés sur Parcoursup sont issus de filière professionnelles ou technologiques.

3 000 bachelier en galère sur Parcoursup !

Et pourtant, ces étudiants veulent seulement avoir accès à un enseignement supérieur. Or, la plateforme Parcoursup commence à ressembler de plus en plus à l’ancienne, APB. Et ce n’est pas un compliment! Cependant, cette fois on s’intéresse au passé de ses candidats. En lisant les chiffres, on peut s’apercevoir de plusieurs choses. En effet, plus des trois quarts des 3 000 bacheliers sans affectation de la phase principale de la plateforme d’orientation ont fait un bac pro. Et son prédécesseur APB avait sensiblement les mêmes chiffres.

Mais pourquoi? Il y a beaucoup plus de bacheliers qui souhaitent poursuivre leur étude. Et par la nature de leur formation, ils s’orientent beaucoup vers des BTS. Cependant, ces filières n’arrivent pas à s’adapter à la hausse de leurs demandes (de près de 26,7 % cet été).

Parcoursup : L’Unef en colère contre ce nouveau mode d’admission, il appelle à la grève

Le syndicat étudiant Unef appelle les étudiants à continuer de se mobiliser contre la réforme du mode d’admission à l’enseignement supérieur. En effet, de nouvelles grèves afin de protester contre Parcoursup vont peut-être éclater selon Franceinfo.

« Le printemps n’était qu’un avant-goût de la mobilisation et des luttes qu’on va mener contre ce gouvernement, confie Victor Mendez de l’Unef à Franceinfo. On exige l’inscription de toutes les personnes recalées sur Parcoursup. On pense que ce qu’on a connu, les mouvements de grève dans les universités, c’est exactement ce qu’il faut refaire cette année pour que le gouvernement recule sur toute la ligne » Cependant, le syndicat étudiant ne s’arrête pas là. En effet, il propose une aide juridique pour les étudiants recalés par Parcoursup. Mais surtout une plateforme en ligne. Afin de mettre en relation les étudiants avec des avocats, dans le but d’obtenir une assistance juridique. «C’est un droit des jeunes de savoir pourquoi ils sont refusés» a expliqué Lilâ Le Bas (présidente de l’Unef) au micro de RTL.