fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: 62,3% des lycéens sont stressés et paniqués !

Parcoursup 62,3% des lycéens sont stressés et paniqués grande

À J-1 de l'ouverture officielle de Parcoursup l’association Article 1, révèle les résultats de son sondage sur l’état d’esprit des lycéens !

Parmi les lycéens interrogés par Article 1, 45,1 % se disent stressés par Parcoursup. 17,2 % se sentent totalement paniqués. Et 52,8 % sont davantage préoccupés par leurs voeux Parcoursup que l’obtention du bac. Seuls 6 % d’entre eux se disent très confiants et prêts à formuler leurs vœux sur Parcoursup.

Autre point à retenir, près de la moitié des lycéens interrogés (48,1 %) sont encore hésitants dans leur choix d’orientation à la veille de la formulation des voeux Parcoursup. Et 17,5 % se sentent perdus et ne savent pas encore quoi faire après le bac.

La famille & proches : premiers influenceurs pour les lycéens sur Parcoursup

58,3 % des lycéens déclarent ne pas avoir eu d’aides dans leurs choix d’orientation pour Parcoursup. La famille et aussi les amis sont les sources les plus consultées (64,4%) pour échanger sur ses choix. Viennent ensuite les recherches sur le web (61,9%). Et pour termienr les salons étudiants (45,8%).

À noter que l’échange avec le prof principal prend lui aussi de plus en plus de place. Et cela peut aider sur Parcoursup. 44 % en 2020 vs 42,2% en 2019. Depuis octobre 2018, le rôle des prof principaux dans l’orientation de leurs élèves a été renforcé. Il y a désormais deux prof principaux par classe de terminale.

Les goûts pour les matières, les chances de réussite et les perspectives d’emploi restent dans la ligne de mire des lycéens. Les lycéens interrogés déclarent préférer en premier à 86,7 % des études avec des matières qui leur plaisent. Puis à 84,7 % des études où ils pensent pouvoir réussir. Et enfin des études qui offrent aussi le plus de débouchés pro à 73,2 %.

Des critères que la plate-forme Inspire intègre. Elle propose des pistes d’études en fonction des goûts et des notes auto-déclarés par les élèves. Sur la plate-forme, il est aussi possible d’obtenir des fiches complètes contenant des infos clés sur les filières et d’échanger avec des “éclaireurs” bénévoles. Des étudiants qui poursuivent ces pistes d’études. Et ils peuvent aider les futurs bacheliers à y voir plus clair parmi les 14 000 formations de premier cycle.