Campus
Partager sur

Parcoursup: les étudiants doivent jongler entre le bac et leurs vœux !

Parcoursup les étudiants doivent jongler entre le bac et leurs vœux !
Partager
Partager sur Facebook

Parcoursup, le Bac : les deux grandes pressions des étudiants. Le premier reste le stress ultime des jeunes, il déterminera leur futur.

Parcoursup est-t-il plus stressant que le Bac ? L’après-bac fait-il de l’ombre au Bac lui même ? Ces questions aujourd’hui sont essentielles au début du commencement des épreuves. Depuis ce matin, plus de 743 594 étudiants passent l’épreuve de philosophie en France.

 « Le vrai coup de stress » pour Mercedes, une étudiante de 19 ans en terminale L, c’est Parcoursup. Il y a un mois, lors des premières annonces de résultats de la plate-forme d’admission, la jeune fille panique. Mais la pression retombe vite, puisque l’université parisienne d’Assas en droit accepte la jeune fille. Celle-ci se sent « soulagée » et détendue. « Depuis, le bac n’est pas une obsession » pour elle.

Parcoursup ou le bac ? : des élèves catégoriques

Yann, un lycée de Marseille confie lui aussi avoir « moins d’intérêt pour le bac« . Parce que ce qu’il veut « à tout prix » que le DUT valide sa candidature. Toujours en liste d’attente, il ne perd pas espoir à l’inverse il reste concentré. Il passe de la 60ème place à la 29ème le 15 mai. Rien est encore joué mais ça modifie quand-même son état d’esprit. Il se confie alors en disant : « Evidemment, je ne suis pas très motivé pour le bac ».

« Parcoursup, pour moi, c’est vraiment le plus important » avoue une autre lycéenne, Sandy. Puis elle ajoute : « Cela détermine ce que tu vas faire de ta vie. » Les élèves le comprennent, le Bac finalement n’est qu’une épreuve comme une autre, comme toutes celles qui ont eu durant l’année scolaire. Alors que Parcoursup c’est la clé vers les études supérieures, le métier dont on rêve.

« Suis-je assez autonome pour réussir à l’université ? Est-ce que je ne préférerais pas le cadre d’une prépa ? », se questionne Mercedes. « Pourquoi, avec 13/20 de moyenne générale, n’ai-je pas obtenu la formation de mes rêves quand un camarade avec des moins bonnes notes l’a décrochée ?«  se demande Yann de son côté.

Des questions qui n’auront peut-être pas de réponse, et qui peuvent attiser les jalousies… L’Éducation Nationale a donc encore du pain sur la planche.

Crédit photo : Europe 1