fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: entre 16 000 et 65 000 recalés sur la nouvelle plateforme APB !

Parcoursup: entre 16 000 et 65 000 recalés sur la nouvelle plateforme APB !
Partager sur Facebook

Le débat continue sur Parcousup. Certains disent que 65 000 candidats sont recalés ou en galère sur Parcoursup, et d’autres 16 000. Qui dit vrai ?

Le débat continue sur Parcousup. Certains disent que 65 000 candidats sont recalés ou en galère sur Parcoursup, et d’autres 16 000. Qui dit vrai ?

On ne sait plus qui croire. Selon le ministère de l’enseignement supérieur, seuls 16 106 sur les 65 223 jeunes inscrits sur Parcoursup cherchent une place pour la rentrée. Pourtant, les chiffres sont contestés. MCE vous explique tout.

Qui dit vrai sur le débat Parcoursup?

Alors que des milliers d’étudiants cherchent toujours une place pour la rentrée sur Parcoursup, les chiffres sont contestés. 65 000 ou 16 000 ? En effet, le ministère de l’enseignement supérieur affirme qu’ils ne sont que 16 000 à attendre une place activement pour des raisons précises. D’autres contredisent le gouvernement et affirment qu’ils sont environ quatre fois plus.

Alors, les raisons du ministère, revenons-en. En effet, le gouvernement affirme que seuls 16 000 cherchent une place et 49 117 restants seraient « inactifs ». Par exemple, le chef du projet Parcoursup, Jérôme Teillard, se justifie. Il assure que les candidats « inactifs » ont reçu « plusieurs messages et ne se sont pas manifestés depuis le lendemain des résultats du bac ».

Des chiffres à revoir

Pourtant, il faudrait revoir ces chiffres. En effet, ils font preuve de contestation. L’étudiant-ingénieur Guillaume Ouattara, blogueur du Monde, explique ce qu’il se passe. En effet, il effectue une analyse de Parcoursup. Selon son travail, les candidats « ne sont pas au courant qu’ils doivent contacter le rectorat ou n’ont pas trouvé de formation satisfaisante sur la procédure complémentaire ».

Des étudiants expliquent même essayer d’obtenir une formation mais la plateforme ne se montre pas efficace. Nathan, bachelier en 2016 explique : « Ils m’ont mis en contact avec une conseillère qui m’a dit qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose pour moi. Mon profil de bac pro système électronique numérique ne correspond pas aux formations qu’on me propose. Quant aux formations privées proposées, je n’ai pas les moyens ».

Et vous, que pensez-vous de la plate forme Parcoursup ? Une réussite ou pas ?