fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: Des « classes passerelles » pour les jeunes sans affectation !

Parcoursup: Des
Partager
Partager sur Facebook

Alors que Parcoursup continue d'inquiéter les jeunes, on apprend que les étudiants sans affectation devront aller vers des "classes passerelles".

Alors que Parcoursup continue d’inquiéter les jeunes, on apprend que les étudiants sans affectation devront aller vers des « classes passerelles ».

Si les jeunes devaient choisir et valider leurs voeux lundi 27 août sur Parcoursup, des classes passerelles devraient être proposées pour les inscrits sans affectation. MCE vous dit tout.

Parcoursup propose des classes passerelles

Alors que les étudiants devaient valider leurs voeux sur Parcoursup hier soir, 8 300 bacheliers étaient en attente d’une réponse. Pourtant, la plupart viennent des filières professionnelles et technologiques. Alors, le gouvernement et les recteurs les orientent vers de nouvelles classes passerelles. Celles-ci doivent leur permettre de les remettre à niveau avant d’entrer en BTS.

Alors, on peut dire que c’est une nouvelle étape sur Parcoursup. Pourtant, la plateforme d’enseignement supérieur reste compliquée pour la plupart des étudiants en attente. En effet, parmi les 14 670 candidats considérés par le gouvernement comme « actifs » dans la recherche d’une place, 8 313 sont des bacheliers. La situation reste critique car tous ces jeunes ont besoin d’une affectation !

Le gouvernement s’exprime

Alors, si cela peut inquiéter les concernés, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal refuse de parler « d’engorgement ». Elle déclare : « Avant, ces jeunes, on leur disait non et c’est tout. » Elle ajoute: « Cette année, on leur a dit non pour des filières sélectives, mais pour autant, on ne les laisse pas tomber. »

De plus, Hélène Insel, la rectrice de Reims, déclare aussi : « Ce sont presque exclusivement des candidats qui n’ont opté que pour des filières sélectives. » Elle ajoute également: « On a ouvert de nombreuses places en BTS. Mais il y a des élèves qui n’ont pas le niveau, on a donc créé des BTS passerelles pour être sûr qu’ils réussissent. » Alors, pour revenir aux classes passerelles,e elles accueilleront aussi des bacheliers technologiques. Hélène Inself s’explique : »On n’a pas créé des classes passerelles pour caser des gens, mais pour accompagner les jeunes et leur permettre d’accéder à leur projet, peut-être de manière décalée, pour qu’ils réussissent. » De plus, elle ajoute: « Il faut parfois passer par les classes passerelles, accepter d’avoir une filière qui va leur permettre, dans un deuxième temps – et ce n’est pas grave, parce qu’ils sont jeunes – de faire ce qu’ils souhaitent. »