Campus
Partager sur

Parcoursup: Que va changer Frédérique Vidal pour l’année prochaine ?

Parcoursup: Que va changer Frédérique Vidal pour l'année prochaine ?
Partage
Partager sur Facebook

Parcoursup a pris fin le 21 septembre 2018. Et Frédérique Vidal doit faire un premier bilan ce mardi 25 septembre et évoquer les futurs changements !

La plateforme en ligne Parcoursup a fermé le 21 septembre dernier. En effet la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal doit annoncer le nombre final de candidats sans affectation. Ce mardi 25 septembre, elle devra donc révéler également les ajustements devraient aussi être effectués. MCE vous en dit un peu plus.

Parcoursup: Combien de bacheliers restent sans affectation ?

En effet Frédérique Vidal doit annoncer ce mardi 25 septembre le nombre final de candidats sans affectation sur Parcoursup. La pause complémentaire a pris fin le 21 septembre dernier. Et selon elle, il ne restait plus qu’un millier de bacheliers sans affectation. De plus la plupart semblait être des lycéens des voies professionnelles et technologiques. Apparemment ils étaient donc un millier en fin de semaine dernière contre près de 3 000 le 5 septembre à la fin de la phase principale. Et 127 000 places étaient encore disponibles sur la plateforme.

Des ajustements vont être fait sur Parcoursup

En effet la plateforme en ligne ne va pas rester comme cela. Le calendrier va être complètement repensé, il y aura également des réponses raccourcies mais pas de retour à une forme de hiérarchisation.

De plus Frédérique Vidal semble défavorable à cette hiérarchisation. Selon elle cela oblige donc les étudiants à réfléchir soigneusement à leurs vœux très en amont de la procédure. Et cela peut également induire,selon les détracteurs de ce système, à un phénomène d’autocensure.

Et cette hiérarchisation fait débat. Plusieurs acteurs du secteur favorables à Parcoursup avaient donc évoqué la possibilité d’un classement « a posteriori ». Le classement des réponses « en liste d’attente » ou des souhaits émis en phase complémentaire semblaient donc envisagés par es derniers. Mais la ministre n’avait pas totalement écartée cette possibilité.

De plus elle avait « interrogé des scientifiques pour voir » si un classement « fin juillet ou en phase complémentaire » aurait « un impact ». Et si même pour si « la réponse reste négative », a-t-elle dit au JDD.

Parcoursup très critiqué

En effet la plateforme a remplacé cette année APB. Mais tout le monde ne l’attendait pas avec enthousiasme. La plateforme a reçu des critiques pour sa lenteur, génératrice de stress pour les étudiants, les familles mais aussi les responsables d’école. En effet ils n’ont reçu les effectifs consolidés, pour certains, que la veille de la rentrée. « Près de 600 000 candidats ont eu une affectation », a défendu la ministre au Journal du Dimanche.

Mais pour l’an prochain, la plateforme Parcoursup publiera aussi le rang du dernier candidat accepté dans chaque formation. Cette information pourra donc « peut être utile à la décision », a-t-elle ajouté.