fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: 70 000 candidats encore « en attente » !

Parcoursup: 70 000 candidats encore
Partager
Partager sur Facebook

La plateforme parcoursup a le sort des 70 000 candidats encore en liste d'attente entre les mains. Les futurs étudiants s'inquiètent...

Parcoursup a remplacé APB l’an dernier. Et si les étudiants et professeurs s’attendaient alors à une nette amélioration sur l’orientation, ce n’est pas le cas. En effet, plus 70 000 élèves sont encore en liste d’attente.

La principale phase d’admission de la platerforme se termine officiellement ce vendredi 19 juillet à 23h59. Les candidats en « attente » sont donc inquiets.

Parcoursup : 45 000 lycéens sans proposition

« Le seul message que je veux recevoir le matin c’est un sms de parcoursup ‘vous avez une nouvelle proposition d’admission’ « ; « Parcoursup ferme vendredi et j’ai toujours rien on en parle ou pas? »

Sur les réseaux sociaux, les candidats s’affolent. En effet, à la fin de la semaine, c’est la fin de la procédure d’admission. On compte exactement 71 742 futurs étudiants encore « en attente » sur la plateforme. Mais aussi, 45 000 lycées qui n’ont aucune proposition. Des chiffres élevés, malgré les mesures prises cette année par la ministre Frédérique Vidal.

44 426 lycéens et 27 316 étudiants en réorientation sont toujours sans proposition d’admission pour l’année prochaine. Ainsi, sur 788 839 jeunes inscrits sur la plateforme, 9,09% n’ont donc toujours rien reçu.

En 2018, le 15 juillet, 71 350 candidats étaient encore en attente d’une proposition sur Parcoursup. Un chiffre alors sensiblement identique. Pourtant le ministère se défend : « La procédure a fonctionné plus vite que l’an passé et avec plus de sérénité ».

Néanmoins, il est difficile de comparer les deux années. En effet, l’an dernier, on savait que 438 574 candidats avaient définitivement validé une proposition et que 155 100 en avaient reçu au moins une. Cette année, il n’y a aucune données accessibles. «Un bilan sera bientôt réalisé», répond simplement le ministère.

Ce qui semble ne pas ravir tout le monde. En effet, sur les réseaux sociaux ou forums, on retrouve des parents fâchés : « C’est une honte, ça ne choque personne ce laxisme de l’éducation ? »

Il faudra donc aux étudiants attendre pour ainsi avoir de nouveaux éléments…