Campus
Partager sur

Parcoursup: 66 000 étudiants dans la galère avec aucune formation pour la rentrée !

Parcoursup: 66 000 étudiants dans la galère avec aucune formation pour la rentrée !
Partage
Partager sur Facebook

Alors que la rentrée approche de plus en plus, 66 000 candidats sur Parcoursup ne savent toujours pas où ils étudieront dans moins d'un mois.

Alors que la rentrée approche de plus en plus, 66 000 candidats sur Parcoursup ne savent toujours pas où ils étudieront dans moins d’un mois.

Rien ne s’arrange pour Parcoursup ! Après la suppression des voeux des candidats en vacances, il reste toujours 66 000 étudiants en galère. En effet, ils ne savent toujours pas ce qu’ils feront à la rentrée. MCE vous dit tout.

66 000 candidats sur Parcoursup sans plan pour la rentrée?

Alors que les problèmes s’accumulent, il semblerait que 66 000 candidats ne savent pas quoi faire à la rentrée pour cause d’attente sur Parcoursup. Alors, selon les chiffres officiels actualisés jeudi 9 août, ils étaient très précisément 66 400 à attendre une place sur la plateforme.

Pourtant, les chiffres seraient presque faussés. Selon la ministère, seuls 16 298 d’entre eux cherchent activement à « s’inscrire via Parcoursup ». En effet, Jérôme Teillard, chef du projet Parcoursup explique qu’ils ont « répondu à des propositions d’accompagnement ». En ce qui concerne les autres, donc 50 100 candidats, ils sembleraient « inactifs ».

L’inactivité et la collection

Selon le même homme, ces inactifs « ne se manifestent plus : on leur a envoyé plusieurs messages, et depuis le 7 juillet, lendemain des résultats du bac, ils ne se sont pas manifestés ». Rappelons que le problème de connexion internet peut aussi jouer et mettre les élèves en inactifs… De plus, un autre problème s’ajoute. La collection de voeux.

En effet, François Géminet, président de l’université de Cergy-Pontoise et membre de la Conférence des présidents d’université (CPU, pro-réforme) donne une explication. il déclare: « Actuellement, un jeune peut garder beaucoup de vœux en attente sans qu’on sache quel est son ordre de préférence, et peut par-là, bloquer des places. » Cela voudrait dire que ceux qui ont déjà une place à la rentrée, mais qui veulent garder un autre meilleur choix, bloqueraient des places aux autres qui restent dans l’attente. On peut dire que le système semble vraiment mal fonctionner.