fbpx
Campus
Partager sur

Parcoursup: 60 000 candidats en attente quelques heures avant la fin de la phase principale !

Parcoursup 60 000 candidats en attente quelques heures avant la fin de la phase principale grande
Partager
Partager sur Facebook

60 000 bacheliers sont toujours dans l'attente de places dans l'enseignement supérieur, à quelques heures de la fin de la phase principale.

Quelques heures avant la fin de la phase principale de Parcoursup, qui s’achève ce soir à minuit, plus de 60 000 candidats restent encore sans réponse. Ils sont alors dans l’attente d’une proposition d’affectation dans l’enseignement supérieur pour la rentrée prochaine.

La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal reste toutefois encourageante. Elle a déclaré que ce chiffre est en baisse par rapport à l’année dernière. « 88,6 % des candidats lycéens ont eu une proposition, on était à 83 % l’an dernier ».

Parcoursup : quelles solutions pour les candidats qui n’ont toujours pas de réponse ?

Sur les 900 000 candidats inscrits sur la plateforme, 60 000 restent encore sans réponse. Quelles sont alors les différentes options qui s’offrent aux bacheliers dans ce cas là ? Réponse !

Tout d’abord, il faut rester vigilant si vous vous trouvez sur liste d’attente. En effet, des places peuvent encore se libérer pendant un gros mois. Vous aurez alors jusqu’au 20 août pour les accepter, ou non. Aussi, vous pouvez faire de nouveaux voeux à partir des places encore disponibles. Ceci est possible dans le cadre de la phase complémentaire de Parcoursup, lancée le 25 juin dernier et qui dure jusqu’au samedi 14 septembre. Par contre, soyez attentifs car si vous obtenez une place lors de cette phase complémentaire, vous avez seulement trois jours pour répondre sur Parcoursup.

Aussi, ne perdez pas de vue le fait que vous pouvez chercher ailleurs que sur Parcoursup. Beaucoup d’autres formations existent mais ne sont pas référencées sur la plateforme.

Quant aux étudiants concernés, le stress est au rendez-vous. Sur twitter, on peut lire de nombreux posts de panique où les candidats demandent à Parcoursup de repousser la date butoir.