fbpx
Campus
Partager sur

Oral de français 2020: les interrogations demeurent toujours !

Oral de français 2020: les interrogations demeurent toujours !

Invité dans l’émission C à Vous, le ministre de l’Education a de nouveau affirmé que l’épreuve d’oral de français 2020 serait maintenue

A chaque semaine sa nouveauté. En effet, à cause de la crise sanitaire, de nombreux lycéens restent dans le flou. Notamment les élèves de première. Ces derniers vont-ils devoir passer leur oral de français 2020 ? Oui, selon Jean-Michel Blanquer ministre de l’Education.

Celui-ci l’avait d’ailleurs déjà assuré avant même que nous soyons déconfinés. L’épreuve de français devrait bel et bien se voir maintenue a moins que la situation s’aggrave.

Comme le rapporte CnewsC à Vous avait invité le ministre . C’est au cours de son entretien qu’il faisait savoir que cette épreuve du bac allait avoir lieu, normalement. Car oui, l’oral de français pourrait tout de même être annulé sous certaines conditions.

Par exemple, il faisait savoir q’une « concertation aura lieu à la fin du mois de mai ». Histoire de faire le point sur la situation et savoir si les élèves de première peuvent passer cette première étape du bac.

Dans le cas contraire, l’oral se transformerait en contrôle continu: « sinon, on transformera ça en contrôle continu». » C’est pourquoi, il demande aux élèves de rester sérieux et continuer à lire: « Il y a des choses absolument magnifiques à lire. Mon encouragement vis à vis des élèves de Première c’est : lisez ces textes, travaillez-les ! »

Oral de français 2020: les interrogations demeurent toujours !
Oral de français 2020: les interrogations demeurent toujours !

L’oral de français 2020 maintenu, cela ne plaît pas aux parents d’élèves

Mais ce choix de la part du ministre ne semble pas vraiment du goût des parents d’élèves. En effet, Muriel Paletou, présidente de la FCPE, faisait savoir à France Bleu Occitanie:

 « Il y a des profs qui sont aux abonnés absents. Là où c’est le plus inquiétants, c’est quand ce sont des profs de Français dans les classes de Première, cela pose problème ». Selon elle, beaucoup d’entre eux n’auraient pas assuré les cours destinés à l’oral prévu en juin.

De ce fait, certains élèves auraient beaucoup de retard et ne seraient donc pas dans de bonnes conditions pour passer l’épreuve.

Celle-ci n’a pas tout à fait tort. Mais pour l’instant, rien n’est encore sûr et confirmé au sujet de cet oral. Les lycéens vont donc devoir attendre encore jusqu’à la fin du mois de mai, avant de savoir s’ils vont devoir passer cette étape ou non.