Campus
Partager sur

Nord: un étudiant devient un héros en sauvant 17 personnes d’un incendie

Nord: un étudiant devient un héros en sauvant 17 personnes d'un incendie
Partage
Partager sur Facebook

Un étudiant qui est aussi pompier volontaire et garde de nuit a sauvé 17 personnes d'un incendie qui menacé la résidence de Loos.

Kelvin cumule plusieurs vies. Il est garde de nuit de la résidence pour personnes âgées, étudiant et aussi pompier volontaire. Et c’est le mixte de ces plusieurs vies qui a permis au jeune homme de sauver des vies. En effet, sa réaction face à l’incendie d’un matelas lui a donné les réflexes nécessaires pour sauver près de 17 personnes. Les faits se sont produits dans la résidence La Marlière, à Loos, près de Lille.

Un réflexe incroyable de l’étudiant

Alors qu’il est 20h15 vendredi 3 février dernier, Kelvin entend un détecteur de fumée se déclencher. Réagissant très vite, il évacue les les résidents les plus proches de la zone de départ de l’incendie. Une opération menée tambour battant par le jeune pompier volontaire et étudiant. C’est la Voix Du Nord qui évoque cette histoire. Alors qu’il est de garde pour la nuit, l’étudiant a eu les bons gestes.

« Je faisais ma ronde quand j’ai entendu le détecteur de fumée. J’ai vu les flammes dans l’appartement occupé par l’étudiante infirmière, que j’avais vu sortir trente minutes plus tôt », explique le jeune étudiant pompier volontaire à la Voix Du Nord. « J’ai fermé la porte pour éviter d’apporter de l’oxygène au feu. Contacté les pompiers, et choisi d’évacuer les résidents les plus proches. J’ai porté ceux qui avaient du mal à descendre, et les ai regroupés en bas, à l’intérieur, car il pleuvait et le feu ne se propageait pas », explique le jeune homme.

Il a tout pris sous son contrôle

L’adjointe aux affaires sociales de Loos explique dans les colonnes du journal local que le jeune étudiant a « très bien réagi ». Un réflexe qui a sauvé la vie de près de 17 personnes. Les pompiers sont arrivés peu longtemps après sur les lieux afin de venir à bout de l’incendie. Les causes de cet accident seraient dues à une « surtension dans une prise électrique ». Le matelas aurait alors faciliter la propagation du feu dans la pièce.

Mais le jeune étudiant reste modeste. « Ces personnes âgées m’ont fait confiance: elles savent que je suis pompier volontaire, et sont restées ensemble quand je leur ai dit de le faire », explique le protagoniste dans la Voix Du Nord. « Les pompiers sont arrivés vite, tout comme deux aides-soignants de jour que j’ai appelés, et qui habitent tout près ».