fbpx
Campus
Partager sur

Migrants: ils sont souvent plus diplômés que les Français

Migrants: ils sont souvent plus diplômés que les Français

Les immigrés ont une très mauvaise réputation en France. Pauvres, sans diplômes, au chômage, voici les clichés démontés par une étude.

Mathieu Ichou s’est attaqué à un cliché qui a la dent dure : la France accueille toute la misère du monde. Ou plus exactement, les pays d’accueil reçoivent les éléments les moins bien lotis de la société.

Les immigrés pas si bêtes

Il y a des idées reçues qui ont la vie dure. En particulier celles sur les immigrés. Aussi, Mathieu Ichou, chercheur à l’INED, s’est penché sur la question. Si en France, on a tendance à s’imaginer que les immigrés sont tous des pauvres au chômage, ce n’est pas le cas. Mais alors pas du tout.

En effet, dans son étude Mathieu Ichou prouve que certains groupes d’immigrés sont même plus diplômés que les Français. C’est le cas par exemple pour les Chinois, diplômés du supérieur pour 43% de la population en France. Ou les Roumains (37%) et les Vietnamiens (35%).

En France, seuls 27% de la population est diplômée du supérieur. Mais cela ne veut pas dire que toutes les communautés sont plus diplômées que les Français. Les Tunisiens, Marocains et Algériens sont légèrement en dessous de la moyenne nationale.

Des migrations expliquées par les moyens à disposition

La principale raison qui explique qu’il y a autant d’immigrés diplômés, c’est les conditions de migration. Aujourd’hui ce sont surtout les populations issues des classes moyennes et supérieures dans leur pays qui émigrent vers la France.

Le Monde reprend notamment l’exemple des Maliens. Majoritairement issus des classes aisées dans leur pays. Cela ne signifie pas pour autant qu’en arrivant en France ils conservent ce statut.

Ce constat recoupe celui d’Anne Goujon. La démographe a étudié les flux migratoire en Autriche. Et elle a constaté que 27% des Syriens qui vivent en Autriche sont diplômés du supérieur. Alors qu’en Syrie, seuls 10% de la population est diplômée.

En effet, il semblerait que pour quitter son pays, il faut en avoir les moyens. Il est donc faux de déduire que les immigrés sont forcément sans qualification. C’est peut-être seulement qu’on ne leur réserve pas les bonnes places une fois en France.