fbpx
Campus
Partager sur

Lycée: une élève de 18 ans s’immole par le feu dans son établissement de Seine-Saint-Denis

Lycée- une élève de 18 ans s'immole par le feu dans son établissement de Seine-Saint-Denis 25112019
Partager
Partager sur Facebook

Lundi 25 novembre, une élève du lycée George Clémenceau à Villemomble a fait une tentative de suicide dans l’enceinte de l’établissement.

Un drame vient de se produire dans un lycée à Villemonble, en Seine-Saint Denis ! Une élève de seconde s’est immolée par le feu… Puis jeter par la fenêtre. MCE TV vous en dit plus !

Aujourd’hui, à 15 h, une élève de 18 ans s’est immolée par le feu. Un drame qui a eu lieu dans le lycée Georges Clemenceau, à Villemomble !

En effet, la lycéenne se serait cachée dans un endroit discret de l’établissement. Suite à cela, elle se serait alors jetée de l’essence sur elle avant d’y mettre le feu… Et de se jeter du 1er étage !

Lycée : l’élève souffre de difficultés psychologiques

Une trentaine d’élève ont été témoins de la scène. L’un d’entre eux s’est alors confié à BFMTV. « J’étais posé avec des amis. Dans les escaliers du lycée. On a vu une dame courir et crier: ‘vite, il y a une élève qui s’est mis de l’essence!’ On a vu la jeune fille en train de tomber en feu. Elle criait. Des surveillants ont essayé d’éteindre le feu. » Selon, cette même source, l’élève en question souffrirait de troubles psychologique. Elle bénéficierait d’ailleurs de l’aide d’un psychiatre une fois par semaine. Le personnel du lycée, quant à lui, avait aussi connaissance des difficultés de l’élève concerné. En effet, avant les vacances de la Toussaint, un lycéen avait prévenu un professeur qu’elle avait déclaré « vouloir se défenestrer« .  Le CPE des secondes l’avait alors convoqué avec ses parents.

Transportée en urgence à l’hôpital de Clamart, dans les Hauts de Seine, l’élève du lycée George Clémenceau présente des brûlures à la cage thoracique, au buste et aux mains. Son pronostique vitale est désormais engagé.  Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour « recherche des causes de blessure ». Au lycée, les élèves bénéficieront bientôt d’une cellule psychologique. Elle restera ouverte toute la journée mardi 26 novembre.