fbpx
Campus
Partager sur

Lycée: 15 étudiants font un malaise devant un film d’horreur pendant une sortie scolaire !

Lycée: 15 étudiants font un malaise devant un film d'horreur pendant une sortie scolaire !
Partager
Partager sur Facebook

Durant une sortie scolaire, quinze étudiants de lycée ont fait un malaise devant un film d'horreur dans des conditions plus que douteuses.

Lors d’une sortie cinéma organisée par un lycée, plusieurs étudiants ont fait un malaise. Un mouvement de panique contagieux qui semblent provenir d’une scène du film combinée à un élément extérieur. MCE vous dit tout !

C’est dans un cinéma du Loir-et-Cher qu’une scène assez rare s’est produite. Lors de la diffusion de « Les yeux sans visage », un film d’horreur de Georges Franju, quinze étudiants ont fait un malaise. Organisée par le lycée, cette sortie avait pourtant pour but d’offrir à ces jeunes une occasion de voir ce classique de années 1960. Mais tout ne s’est donc pas passé comme prévu.

Lors de la séance, les étudiants de ce lycée ont donc vus quinze de leur camarades subir un malaise. Une attitude générale inhabituelle, même devant un film d’horreur. Mais ce n’est pas la violence des scènes du film qui aurait provoqué ces malaises. En tout cas, pas uniquement. Une grande chaleur et une intoxication au monoxyde de carbone ont été étudiées.

15 membres d’un lycée pris de convulsions devant un film d’horreur !

Mais les faits semblent pourtant étranges. Car c’est bien lors d’une des scènes les plus terribles du film que les 15 membres du lycée ont connus ces frayeurs. Après une heure de projection sans incident, une scène particulière a retenu l’attention. Dans le film, un docteur, fou, tente de prélever des morceaux de peau sur des jeunes femmes. Il fait cela pour remodeler le visage de sa fille, défigurée lors d’un accident.

Un des étudiants aurait alors été pris de convulsions. La panique semble s’être emparés de ses camarades qui l’imitèrent quelques secondes plus tard. Sur place, les pompiers et le Samu ont constaté des faits étranges. L’intoxication non vérifié, ce serait une crise d’angoisse générale qui aurait donc provoqué une telle réaction des lycéens.

Alors, prêts pour une petite séance de cinéma d’horreur ?