Campus
Partager sur

Louer une chambre à un étudiant, la nouvelle mode chez les seniors !

Louer une chambre à un étudiant, la nouvelle mode chez les seniors grande
Partage
Partager sur Facebook

Le logement étudiant est un vrai parcours du combattant dans certaines villes et pour trouver un toit avez-vous déjà pensé à une coloc avec un senior ?

Les colocations intergénérationnelles sont de plus en plus fréquentes en France. Notamment parce qu’elles permettent de résoudre deux problèmes d’un seul coup. La difficulté pour les étudiants de trouver un logement à un prix convenable. Et la solitude des seniors. Si la cohabitation peut parfois prendre du temps à s’installer, les deux partis y trouvent de sérieux avantages.

Un loyer bas et des revenus supplémentaires

Pour les étudiants, la colocation intergénérationnelle est une véritable aubaine. Elle leur permet, en effet, de louer une chambre à un prix beaucoup moins élevé qu’un logement entier. Et de profiter ensuite du reste du logement. Évidemment, le ou la propriétaire de la maison peut interdire l’accès à certaines pièces. Mais le locataire étudiant obtient toujours une surface habitable. Et accessible beaucoup plus grande que la moyenne et à des prix bien moins élevés.

Du côté du propriétaire occupant le logement, accueillir un étudiant chez soi, c’est l’occasion de rompre la solitude. Mais également d’arrondir ses fins de mois. Beaucoup de retraités vivent sur de bien maigres pensions. Et quelques centaines d’euros supplémentaires par mois peuvent faire une véritable différence dans leur quotidien et leur éviter d’avoir à vendre en viager leur logement.

Une fiscalité très intéressante

La défiscalisation est un art parfois difficile à maîtriser. Et s’il existe de très bons sites sur lesquels obtenir toutes les informations sur la fiscalité nécessaires pour faire des économies. Tout le monde n’a pas forcément le courage ou la patience de s’y intéresser. Dans le cas de la location d’une partie du logement à un étudiant, le gain fiscal semble facile à comprendre et à obtenir : l’argent gagné reste exonéré d’impôts.

Effectivement, si le propriétaire du logement respecte les barèmes d’encadrement des loyers imposés pour ce genre de location particulière, tous les revenus qui s’en dégagent reste totalement exonérés d’impôt. C’est-à-dire que lors de la déclaration de ses revenus, le particulier inscrira ceux liés à cette location dans la case prévue à cet effet. Et ils ne seront pas pris en compte.

Pour bénéficier de cet avantage, il faut donc respecter les barèmes imposés sur le loyer. Mais également les règles encadrant la superficie minimum autorisée. Et garantir au locataire un accès aux sanitaires, à la cuisine et à un confort minimum.

Comment faire une colocation intergénérationnelle avec un étudiant ?

Les colocations intergénérationnelles séduisent donc de plus en plus parce qu’elles offrent de nombreux avantages aux étudiants et aux seniors. De plus, elles sont très faciles à mettre en place. Et demandent souvent des démarches moins fastidieuses que de louer un appartement.

Pour faire une colocation intergénérationnelle, que vous soyez étudiant ou retraité, il vous suffit de vous rendre au CROUS (Centre Régional des Œuvres universitaires et Scolaires) de votre région. Il faut vous inscrire sur les listes mises à votre disposition. Vous serez alors recontacté rapidement quand un étudiant qui vous convient se manifestera.