fbpx
Campus
Partager sur

Loi travail: top 3 des facs qui ont enflammé les révoltes universitaires

Loi travail: top 3 des facs qui ont enflammé les révoltes universitaires
Partager
Partager sur Facebook

La jeunesse se mobilise aujourd’hui contre la réforme loi travail de la ministre Myriam El Khomri. MCE revient sur les universités qui ont connu les plus grosses mobilisations

La jeunesse dans la rue, les universités impliquées malgré elles. C’est le constat que dresse la société française depuis plusieurs années. Les universités se sont mobilisées pour dire non à la politique du gouvernement. Entre la réforme du CPE, la loi travail, les universités ont montré qu’elles n’avaient pas peur. Des universités toujours guidées par le principal syndicat étudiant: L’UNEF. MCE vous propose de revenir sur les trois universités qui ont concentré les plus grosses mobilisations.

La Sorbonne

Cette université fait partie des universités qui ont été au cœur des révoltes universitaires. La Sorbonne était au départ une université que peu connue. Mais avec la révolte de mai 68, elle a été l’épicentre d’une mobilisation étudiante et d’une grève générale. Le quartier latin devient zone de barricades. La Sorbonne est réquisitionné par les étudiants pendant plus de trois semaines. Une situation qui dure encore notamment en 206 contre le mouvement de réforme du CPE. Aujourd’hui c’est la loi travail, qui suscite la mobilisation des étudiants de la Sorbonne. Puisque l’université s’organise désormais en assemblée générale.

Paris 8

Paris 8 est aujourd’hui considérée comme un emblème contre la réforme de la loi travail. Des étudiants révoltés, une fac complétement bloquée. Ce ne sont pas moins de 150 étudiants qui ont bloqué l’accès à l’université Paris 8, lors de la mobilisation du jeudi 17 mars 2016, contre la loi travail. Une université encore bloquée, et notamment son bâtiment principal lors de la mobilisation du 24 mars. Une situation qui n’est pas nouvelle, déjà les étudiants de l’université étaient mobilisés en 1987, contre le projet de loi Devaquet, visant a réformer les universités en imposant une première sélection à l’entrée. Plusieurs Etats généraux inspirés par les principales organisations de jeunesse s’organisent à Paris 8. Le gouvernement abandonnera finalement le projet de loi.

Paris 1

La jeunesse dans la rue, mais aussi installé dans les grands amphithéâtre de l’université Paris 1. Aujourd’hui c’est avant tout pour discuter du projet de la loi travail. Mais pour l’université ce n’est pas une première, elle a déjà été au cœur des mobilisations, considérée parfois comme l’épicentre d’une jeunesse en colère, elle s’inspire avant tout de la Sorbonne.