fbpx
Campus
Partager sur

Logement: 91% des étudiants devront faire un prêt immobilier pour devenir propriétaire

Logement 91% des étudiants devront faire un prêt immobilier pour devenir propriétaire grande
Partager
Partager sur Facebook

Selon une étude menée par Uniplaces, 91% des étudiants estiment devoir décrocher un prêt bancaire pour devenir propriétaire !

Sa place de leader de la location de logements étudiants en Europe, Uniplaces la met régulièrement au service de l’analyse du comportement des jeunes. Le but est d’améliorer leurs années passées loin de leur ville d’origine.

Logement: 91% des étudiants devront faire un prêt immobilier pour devenir propriétaire

Grâce à une enquête menée auprès de plus de 2 200 étudiants européens dont elle dévoile de nouveaux chiffres, la plateforme en ligne révèle aujourd’hui le rapport qu’ont les étudiants français face à l’accès à la propriété. On y apprend entre autres que :
– 91% estiment devoir décrocher un prêt bancaire pour devenir propriétaire
– 36% d’entre eux s’attendent à pouvoir payer ce prêt en moins de 15 ans
– 67% souhaitent pouvoir le rembourser à hauteur de 500€ / mois maximum
– 23% des sondés évaluent leur futur achat entre 151 000 et 200 000 euros

Le prêt, de préférence court et peu coûteux, a le vent en poupe ; les parents aussi !

Les chiffres recueillis par Uniplaces apprennent beaucoup sur la vision qu’ont les étudiants français actuels sur le fait de devenir un jour, ou non, propriétaires.

Dans une question leur demandant comment ils envisagent, un jour, de financer l’achat d’un bien immobilier, il apparaît que les jeunes français envisagent de combiner plusieurs stratégies simultanées pour accéder à l’accès à la propriété.

L’option envisagée la plus courante est de loin que 91% des jeunes français. La moyenne européenne est de 79%. Ils estiment qu’ils devront passer par un prêt pour acheter un bien immobilier. En parallèle d’un prêt immobilier futur, 63% expliquent qu’ils restent en location pour le moment. Afin de mettre de l’argent de côté en vue d’un futur achat. 26% et 23% disent qu’ils utiliseront, respectivement, un héritage à venir. Ou un prêt financier de leur parents afin de les aider à accéder à la propriété.

Pour certains, même si plus rare, le salut vient entièrement de Père et Mère. Un peu moins de 8% recevront leur argent auprès de ces derniers sans avoir à leur rembourser.

Enfin, l’étude nous apprend que l’achat collaboratif devient de plus en plus prisé. 10% des étudiants français évaluent leur chance d’avoir recours au prêt solidaire entre particuliers pour devenir propriétaire.

Logement: les mensualités visées par les étudiants pour leur prêt immobilier !

Une fois leur prêt en poche, si l’on parle de mensualités et de remboursement, 14% souhaitent pouvoir payer moins de 300 euros par mois. 30% moins de 400 euros mensuellement. 23% 500 euros. Au-delà, ils sont 16% à espérer avoir des mensualités de 600 euros maximum, 7% de 700 euros et 9% au-delà de ce montant.

À ce rythme, en ce qui concerne la durée espérée du prêt, l’on apprend que 36% des étudiants français souhaitent pouvoir emprunter pour une durée de 15 ans maximum. 25% se voient emprunter sur 20 ans, lorsque 22% pensent pouvoir rendre l’argent à la banque en 25 ans.
1% des jeunes français estiment quant à eux ne pas avoir à passer par une banque car disposent de suffisamment d’argent pour acheter cash !

Ben Grech, président d’Uniplaces, souligne : « Dans une industrie immobilière constamment en évolution et de plus en plus complexe, il est intéressant de voir que les étudiants perçoivent la location comme une étape importante leur permettant l’accès à la propriété et développent des stratégies multiples face au financement de leur premier bien immobilier, qui passe principalement par un prêt bancaire, avec lorsque cela leur est possible, une aide financière de la part de leur famille ».

250 000 euros le prix espéré pour un achat

Pour la majorité des étudiants français, 59% pour être précis, 250 000 € semble la limite à ne pas dépasser pour un premier achat : 4% espèrent pouvoir prévoir une enveloppe de 100 000 euros, 13% espèrent acquérir un bien entre 101 000 et 150 000 € maximum, quand 23% souhaitent investir entre 151 000 et 200 000 €. 19% souhaitent eux trouver un bien situé entre 201 000 et 250 000 euros.

L’enquête d’Uniplaces nous apprend également que 19% estiment pouvoir se donner entre 250 000 et 300 000 € pour acheter, 11% entre 301 000 et 350 000 € et 12% au-delà de cette limite.