fbpx
Campus
Partager sur

Logement étudiant: le prix des loyers pour les jeunes se stabilisent cette année

Logement étudiant: le prix des loyers pour les jeunes se stabilisent cette année

Le prix du logement étudiant reste stable en France même si certaines zones ont vu les loyers augmenter de plus de 3% en comparaison de 2015. Le site location-etudiant.fr dévoile baromètre des principales villes étudiantes de France.

En 2014, le site location-etudiant.fr avait noté une forte baisse des loyers pour un logement étudiant dans les principales villes de France et notamment Paris. Si les prix avaient continué de baisser durant l’année 2015, ceux-ci se stabilisent pour cette rentrée 2016. « Les studios ont connu une baisse supérieure à 1% dans 8 des villes étudiées en province et se sont stabilisés dans 9 autres avec une variation inférieure à 1% par rapport à 2015. Ce ralentissement des prix des loyers des studios a donc été observé dans 17 villes de province sur 26. Ce phénomène se vérifie également pour les 2 pièces avec plus 18 villes sur 26 », note le site internet dans son baromètre dévoilé avec un communiqué de presse. La ville la moins chère pour un logement étudiant de type studio reste Agen avec un loyer de 302 euros. Bien qu’elle soit la commune la moins onéreuse, l’augmentation de 2,65% reste une importante augmentation en comparaison de 2015 avec la ville d’Orléans et un prix moyen de 371 euros (+5,66% en comparaison de 2015) et de Bordeaux (478€, plus 6,49%).

Une hausse importante du logement étudiant dans quatre villes

« Seules 4 villes sur 26 ont vu les loyers de leurs studios augmenter de plus de 3%, parmi lesquelles Bordeaux et Clermont Ferrand qui ont vu leurs loyers s’envoler de respectivement 6,49% et 9,72%. Les appartements de 2 pièces confirment la tendance à la baisse, à l’exception des villes d’Avignon et de Dijon qui affichent une augmentation de 8,01% et de 10,54% », explique le communiqué de presse qui cite directement Brice Boullet, le Président de Location-etudiant.fr qui déclare: « l’évolution à la baisse du marché locatif des studios observée l’an passé se confirme puisque cette année 85% des villes étudiées connaissent une augmentation des loyers de moins de 3% (22 villes sur 26) ». Une augmentation du prix de base du logement étudiant qui ne concorde malheureusement pas avec le pouvoir d’achat du jeune universitaire. Malgré tout, la ville où le logement étudiant reste cher, c’est bien Paris avec un prix moyen de 731 euros contre 415 euros en province.

Baromètre des loyers de logement-etudiant.fr

Paris baisse, la banlieue monte dans certaines zones

Les loyers parisiens semblent pourtant stables, au même titre que ceux de sa banlieue. Mais si aucune baisse du prix du logement étudiant n’est significative, c’est notamment dû au fait de la difficulté de logement dans la capitale intra-muros. En effet, avec des loyers élevés, les étudiants se rendent majoritairement en proche banlieue pour supporter le budget. Dans le coeur de Paris, la moyenne de prix pour un logement étudiant a chuté de 3 euros. « Boulogne Billancourt, Meudon, Courbevoie et Vincennes ont vu leurs loyers augmenter respectivement de 11,11%, 9,09%, 7,49% et 6,01% », note le site locationétudiante.fr. Malgré tout, une baisse significative est à noter à « Asnières (-5,67%), Clamart (-11,13%), Saint Germain en Laye (-3,37%) et Suresnes (-3,64%) ».