fbpx
Campus
Partager sur

La France des Solutions: Sarah fan de mode plus responsable !

Partager
Partager sur Facebook

Pour cette quatrième vidéo de La France des Solutions, Sarah nous fait découvrir la mode autrement, la mode plus responsable !

Nouveau thème abordé dans la série de vidéo de La France des solutions, la mode responsable. Sarah nous fait découvrir comment elle s’est engagée à consommer de manière plus responsable, surtout dans la mode. Elle a eu une prise de confiance. Et a décidé de ne plus acheter les mêmes marques.

La France des Solutions: Sarah fan de mode plus responsable !

Dans cette nouvelle vidéo de La France des Solutions, Sarah nous fait découvrir la mode plus responsable.

« Je m’appelle Sarah, j’ai 24 ans, je suis étudiante. Et je me suis engagée à consommer de manière plus responsable, surtout dans la mode.

J’ai décidé de m’orienter vers la mode responsable parce que j’ai eu une prise de conscience. J’ai décidé que plus rien de ce que je consommerais ne ferait du mal ni aux animaux, ni à l’environnement. Ça signifie déjà de ne porter aucun vêtement qui provient des animaux. Et ça signifie aussi consommer de manière responsable. C’est-à-dire ne pas consommer de fast fashion ou le moins possible. Mais le but, c’est de vraiment réduire son empreinte écolo.

En consommant, soit de seconde main en allant dans des friperies ou Emmaüs. Soit des petites marques qui sont éthiques. Et qui respectent l’environnement, les travailleurs et aussi les animaux.

Je ne suis pas sûre que s’habiller de manière plus éthique coûte plus cher. Parce qu’il y a beaucoup de vêtements qui sont en ventes dans les friperies, à Emmaüs. Ou même sur les sites de revente. Et aussi sur les applis de revente de vêtements que l’on connait. Car ça aussi, c’est de la seconde main.

Donc, que ce soit les animaux torturés pour leur laine ou les kilos et kilos de vêtements invendus déversés dans les décharges par les grandes marques, et c’est aussi la facilité avec laquelle on peut acheter des vêtements de seconde main. Je sais aussi que je m’habille vachement mieux parce que j’ai que des fringues que personne d’autre n’a. Et quand je vois tout le monde qui s’habille en Zara à 50 fois le même pull dans la rue, je suis bien contente de pas l’avoir ! »