fbpx
Campus
Partager sur

La France des Solutions: Marie 24 ans voyage de manière écoresponsable

La France des Solutions Marie 24 ans voyage de manière écoresponsable grande
Partager
Partager sur Facebook

Dans cette deuxième vidéo de La France des Solutions, Marie, une étudiante de 24 ans nous apprend à voyager de manière écoresponsable !

Après le journalisme engagé, découvrez le deuxième thème de La France des Solutions. Voyager de manière éthique et responsable, cela prend en compte différent facteurs. Que ce soit au niveau de son empreinte carbone par exemple. On va plutôt prendre le train, le bus ou même faire pas mal d’auto-stop. Ça va être aussi, éviter de prendre des grands hôtels. Il faut préférer les petits hôtels locaux ou les auberges. Donc, cela revient beaucoup moins cher et en plus tu contribues à l’économie locale !

La France des Solutions: Marie 24 ans voyage de manière écoresponsable

Dans cette deuxième vidéo de La France des solutions, découvrez Marie. Une étudiante de 24 ans qui voyage de manière éthique et responsable !

« Je m’appelle Marie, j’ai 24 ans et mon engagement, c’est d’avoir décidé de voyager de manière écoresponsable. Voyager de manière éthique et responsable, cela prend en compte différent facteurs. Que ce soit au niveau de son empreinte carbone par exemple. On va plutôt prendre le train, le bus ou même je fais pas mal d’auto-stop. Ça va être, éviter de prendre des grands hôtels et préférer les petits hôtels locaux ou les auberges. Voir même dormir chez l’habitant. Donc, cela revient beaucoup moins cher.

J’ai décidé de voyager de manière éthique et responsable parce qu’en fait ça toujours été comme ça avec mes parents. Et donc, par la suite, j’ai perpétué ça en prenant mon sac à dos. J’ai décidé de continuer à voyager comme ça.

C’est important que le voyage éthique et responsable se développe. Parce qu’aujourd’hui on a un tourisme de masse qui est dangereux pour la planète. Alors que si on réfléchit plus à notre manière de voyager, de visiter de manière écoresponsable. C’est aussi pour préserver ces destinations et pouvoir continuer à y aller. Il faut avoir des rapports avec les locaux qui ne sont plus des rapports d’argent à argent par exemple. Et ça, c’est à faire tout de suite. Parce que sinon il y a des lieux qui vont disparaître.

Voyager éthique et responsable, c’est pas non plus s’interdire des voyages, s’interdire des destinations, c’est juste une autre manière de voyager.

En fait, c’est juste prendre plus le temps avec les locaux. Prendre plus le temps de découvrir plutôt que de prendre son avion. Passer deux jours sur place. Repartir en avion vers une autre destination. Là, c’est juste une empreinte négative que vous avez.

Je suis partie pendant deux mois faire un tour d’Europe et tout en auto-stop. Donc, là on a eu zéro empreinte carbone quasiment. Parce que les gens nous prenaient sur leur passage et nous amenaient à notre destination. On ne dormait qu’en couchsurfing, donc chez les gens, gratuitement. Ils nous hébergeaient sans payer. Donc, c’est plein de petites choses comme ça, où en fait, on est allé à l’autre bout de l’Europe sans prendre l’avion.

Le tourisme éthique et responsable, c’est plus un voyage où l’on va à la rencontre des locaux et à travers ces rencontres. On va comprendre l’histoire du pays, ce qu’il se passe là-bas. Et on va pouvoir tester des choses, des activités que l’on n’aurait jamais testées en tant que touriste classique. Donc, c’est ça en fait, un rapport humain qui n’existe pas forcément avec le tourisme classique. »