fbpx
Campus
Partager sur

La fondation Culture et Diversité aide des candidats à la Femis

La fondation Culture et Diversité aide des candidats à la Femis

La Femis, c’est LA grande école publique pour tous les futurs réal, producteurs et premiers assistants du cinéma français. Un concours infernal ? Possible, mais la Fondation Culture et Diversité pourrait bien vous donner un sérieux coup de pouce

Entrer à la Femis, ex-IDHEC et parfois appelée ENSMIS (dont MCE vous parlait ici), ça ressemble franchement à un parcours du combattant.

Un concours d’entrée extrêmement sélectif, avec un dégrossissage de plusieurs centaines de candidats à à peine une quinzaine par année, un esprit maison élitiste assez impénétrable…

L’égalité des chances a débarqué à la Femis

Il était grand temps que la cavalerie débarque. C’est chose faite, avec la Fondation Culture et Diversité, créée en 2006 par des emblèmes de discrimination positive comme Rachida Dati.

La Femis a en fait emboîté le pas de l’école Louis Lumière – dont MCE-tv vous parlait ici – en s’engageant elle aussi dans un programme d’égalité des chances.

Tout l’enjeu était de mettre à disposition de quinze candidats pointus des ateliers de préparation – le nombre de quatre a été annoncé – qui mettent dans le bain d’une telle sélection, histoire de donner pistes et méthode à des étudiants issus de milieux défavorisés intéressés par des études de cinéma.

L’appel à candidature date du 7 janvier 2013 et les heureux élus ont été sélectionnés sur leur motivation ainsi que sur leur sensibilité.

Un plus qui peut faire la différence

Il désignait en ces mots les profils recherchés : « Ces étudiants sont en première, deuxième ou troisième année d’études supérieures, ont obtenu leur baccalauréat dans un lycée d’éducation prioritaire ou sont boursiers de l’enseignement supérieur, principalement aux échelons supérieurs. L’ensemble des frais des Ateliers Égalité des Chance à la Femis est pris en charge par la fondation« .

Le jury final est généralement présidé par Régis Wargnier, une figure marquante du cinéma français et un pilier de la Femis. On croise les doigts pour ceux qui ont réussi à passer entre les gouttes, avec une pensée particulière en ce jour de remise des fameux « dossiers personnels d’enquête ».

T.C.

Source : melty