fbpx
Campus
Partager sur

Insolite: un jeune suisse surdoué de 12 ans entre à l’université de Perpignan

Insolite: un jeune suisse surdoué de 12 ans entre à l’université de Perpignan
Partager sur Facebook

Si un surdoué de cette catégorie ne se retrouve que dans les films, c'est pourtant pour de vrai que le jeune Maximilian, 12 ans, va pouvoir pousser les portes de l'université de Perpignan.

On connaît tous la série Malcom et le fameux surdoué de la famille. Cette fois-ci c’est vraiment un génie qui va pousser les portes de l’université de Perpignan. Maximilian Janisch, un jeune garçon tout juste âgé de 12 ans est un jeune prodige hors du commun. Pendant un semestre, le jeune homme aura le privilège de pouvoir suivre les cours de Licence 2 en mathématiques. Pour le moment lycéen en classe de seconde, le jeune suisse va pouvoir s’installer dans les rangs des amphithéâtres catalans dans le cadre d’un échange linguistique. S’il a choisi Perpignan, c’est pour pouvoir continuer les leçons de sa licence, déjà entamée à Zurich qui réalise en suivant une scolarité normale. L’université des Pyrénées orientale n’a d’ailleurs pas hésité à l’accueillir dans ses rangs: « nous sommes tenus d’accompagner la formation et la réussite des jeunes quel que soit leur statut. Nous le faisons pour les étudiants sportifs de haut niveau, pour les étudiants en situation de handicap, alors pourquoi pas pour les enfants surdoués », a indiqué Fabrice Lorente, président de l’UPVD au Figaro.

Il pourra tout faire, sauf recevoir un diplôme

Fils d’un docteur en économie et d’un professeur de mathématiques à la retraite, le jeune garçon a vu l’université de Perpignan lui proposer un programme spécifique qui lui offrira des connaissances en « algèbre linéaire, structures algébriques et fonctions de plusieurs variables ». Il ne pourra cependant pas recevoir de diplôme. Son statut d’auditeur libre ne lui permettra que de suivre les cours magistraux et les travaux dirigés. Il pourra passer les examens, mais seulement pour rigoler, car il ne dispose pas des conditions requises pour être diplômé de l’université de Perpignan.

Lycéen surdoué de seconde, étudiant en Licence 1

A 9 ans, Maximilian était déjà collégien. Après avoir sauté trois classes en primaire, le surdoué avait alors présenté en 2013 l’épreuve du baccalauréat suisse pour s’amuser. Une épreuve à laquelle il avait eu la note maximum. Un résultat qui lui a permis de faire une demande d’intégration à la faculté de Zurich. Elle lui a été refusé dans un premier temps, avant que celle-ci ne développe un programme inédit de cours particuliers qui a permis de suivre les enseignement de la faculté pour une Licence 1 en parallèle de ses études de lycéen. Et d’ailleurs, il a déjà obtenu les meilleurs notes de sa promo.