Campus
Partager sur

Informatique: lancement des 1ères Olympiades européennes junior

Informatique: lancement des 1ères Olympiades européennes junior
Partager
Partager sur Facebook

Les 1ères Olympiades d'informatique junior se lance cette année dans la ville de Sofia. La France participera notamment grâce à l'aide d'EPITA.

Il faut voir au-delà du simple concours. En effet les concours d’informatique sont un réel tremplin vers le monde de la programmation et de l’algorithmique. Le but étant de promouvoir une image auprès d’une cible jeune et pleine d’ambition. Pour la première fois, le concours sera organisé cette année à Sofia, en Bulgarie du 7 au 13 septembre 2017. Baptisé les EJOI (European Junior Olympiad in Informatics), l’événement attend près de 90 participants âgés de moins de 15 ans !

L’EPITA, clé de voute de l’équipe de France de cette 1ère édition

L’EPITA, sponsor historique de l’association France-IOI, soutient activement ces premières Olympiades. De plus, EPITA a permis aux quatre membres de l’équipe de France d’être sélectionnés lors du concours Algoréa. La finale s’est d’ailleurs tenue sur le campus parisien de l’école de l’intelligence informatique. Grâce à l’engagement de l’école auprès des jeunes générations, quatre collégiens venant de la France entière vont faire partie de l’aventure en Bulgarie.

Lors de ces stages d’entraînement, les jeunes sont encadrés par des membres de France-IOI. Eux-mêmes anciens candidats de ce type de concours, leur expérience permet d’obtenir des sessions personnalisées et didactiques. Pour Mathias Hiron, co-fondateur et président de France-IOI, « ces stages sont l’occasion d’encourager un maximum de jeunes à progresser en programmation et algorithmique ». Ce dernier croit en effet beaucoup au potentiel de l’utilisation de la technologie. Notamment pour améliorer très significativement l’éducation en général.

La France présente en masse dans le domaine informatique

La France, qui participe aux Olympiades Internationales d’Informatique (IOI) depuis 1996, est activement présente sur la scène des concours d’informatique. Son engagement à ces nouvelles Olympiades, réservées aux jeunes nés après le 31 décembre 2001, était donc plus que naturelle. Ces dernières ont pour but de mettre au défi et récompenser les plus jeunes talents européens. Mais aussi en encourageant les échanges interculturels.

Au total, 22 pays d’Europe vont se confronter lors de cette compétition. Chacun sera représenté par une équipe de 4 candidats et de 2 accompagnateurs. La France sera représentée par Erwin Deng, Yaël Dillies, Grégoire Le Corre et Vincent Jules.

Initiées par la Bulgarie, avec le soutien de la commission européenne, les Olympiades Junior encouragent les participants à progresser en programmation et algorithmique. Pour ce faire, la compétition prend la forme de deux jours d’épreuves. Chaque épreuve est d’une durée de 4 heures. Chacune pendant lesquelles chaque participant doit résoudre 3 problèmes d’algorithmique et fournir un programme en langage C++ ou Java.

Un échange culturel avant tout

Entre les différentes épreuves, les participants auront la chance de pouvoir découvrir les joyaux culturels de la Bulgarie. Notamment la visite de Sofia by night, sortie au Museiko, musée des sciences dédiés aux enfants, excursion à Plovdiv, ou encore une randonnée à Vitosha, saisissant massif volcanique. Tout est mis en oeuvre pour également permettre aux jeunes participants de découvrir un pays.