fbpx
Campus
Partager sur

High-tech : un étudiant crée un «robot-avocat» qui annule les contraventions

High-tech : un étudiant crée un «robot-avocat» qui annule les contraventions
Partager
Partager sur Facebook

Contester une amende de stationnement en quelques clics est désormais possible grâce à un jeune étudiant britannique et son « robot-avocat »

Un étudiant britannique de l’université de Stanford, âgé de 19 ans, a créé un robot qui a se comporte comme un avocat. Grâce à ce précieux gadget, plus besoin de rédiger vos contestations vous-même en cas de contravention ou de réclamation par exemple.

Comment ça marche ?

Simplement baptisé le Donotpay (« Ne payez pas », en français),  pour fonctionner, le robot de l’étudiant Joshua Browder adresse une liste de questions à son utilisateur. Une fois les réponses enregistrées par le Robot, la magie opère. Le DoNotPay parvient rapidement à satisfaire l’internaute en proposant instantanément un courrier de réclamation ou de contestation, en fonction du cas qu’il traite. Totalement révolutionnaire jusqu’à présent, cet engin est principalement destiné aux personnes les plus défavorisés. Le but pour Joshua ? Que la justice soit la même pour tout le monde : « Avec des technologies telles que mon robot, j’espère que chaque personne à travers le monde aura le droit au même degré de protection qu’un milliardaire.» Une noble cause désormais rendu possible grâce à l’ivention de l’étudiant de 19 ans.

 Des déboires personnels à l’initiative de la création du robot-avocat par l’étudiant

Avant de donner naissance au robot-avocat, DoNotPay, le jeune inventeur a lui-même reçu plusieurs contraventions, qu’il jugeait parfois « beaucoup trop injustes. » En effet, l’idée de créer ce «robot-avocat» est étroitement liée à ses propres déboires personnels avec la justice britannique.  Le jeune étudiant a par ailleurs déclaré à Metro US, (l’équivalent américain de Métronews) «Quand j’ai commencé à conduire, j’ai reçu de nombreux PV de parking. J’ai remarqué que certains étaient totalement injustifiés, et qu’il était possible de les contester d’une manière très formelle. C’est en ce sens que j’ai créé DoNotPay : afin d’aider ma famille et mes amis à contester leurs contraventions de façon automatique.» Une chose est sûre, le robot-avocat de Joshua en aidera plus d’un avec la justice.