fbpx
Campus
Partager sur

Harvard: viol, sexiste, dix étudiants exclus pour des propos choquants

Harvard: viol, sexiste, Holocauste, dix étudiants exclus pour des propos choquants

Saviez-vous que ce que vous dites sur les réseaux sociaux peut coûter cher à vos études ? Dix étudiants d’Harvard viennent d’en faire l’expérience.

On dit souvent qu’il faut faire attention à ce que l’on dit sur les réseaux sociaux. En effet, cela pourrait se retourner contre nous lors d’un entretien d’embauche. Pourtant, ce qui se passe sur Facebook est aussi scruté par les universités.

A Harvard, une dizaine d’étudiants exclus pour des propos sur Facebook

Les étudiants sur la liste d’attente d’Harvard vont être agréablement surpris. Une dizaine d’étudiants ont été exclus de la nouvelle promotion. En mars dernier, ils avaient pourtant été acceptés par la prestigieuse université américaine selon L’Express.

La raison de cette exclusion aussi brutale ? Sur un groupe Facebook privé, ces dix étudiants avaient des propos racistes sexistes et antisémites. Tout est parti d’un groupe officiel regroupant les plus de 1 000 étudiants de la nouvelle promotion.

Sur ce groupe, certains ont partagé un autre groupe privé pour ceux qui aiment les mèmes, ces animations qui font souvent le tour d’internet. Le groupe est intitulé “mèmes de Harvard pour jeunes bourges en chaleur” selon L’Express.

Des dérapages privés qui sont assumés sur la page publique

Rapidement, un groupe de discussion est crée dans lequel des étudiants évoquent sans ambiguité l’Holocauste, le viol ou encore la mort d’enfants. Sur le site The Tab par exemple, une capture d’écran de la fameuse conversation fait état de blague de ce type.

Les étudiants ont alors rapidement reçu un message de l’administration d’Harvard leur demandant de s’expliquer sur ces propos. Après commission disciplinaire ils ont été exclus des admissions.

« Quand l’enfant mexicain se pend dans les toilettes de l’école: c’est ‘piñata time. »

Certains évoquent même un rite de passage. Le but étant de publier ce genre de propos sur le groupe officiel de la promotion afin qu’il y ait des preuves.