fbpx
Campus
Partager sur

Harcèlement scolaire: Que faire ? Comment réagir ?

Harcèlement scolaire: Que faire ? Comment réagir ?
Partager
Partager sur Facebook

Depuis quelques années, le harcèlement scolaire prend de l'ampleur. Un fléau dont il faut préserver les enfants au maximum.

Depuis les années 2010, le harcèlement scolaire semble redoubler de vigueur. Les enfants sont de plus en plus moqueur. Ils ne se soucient pas, le plus souvent, du mal que ces blagues et moqueries peuvent engendrer. Comment les parents doivent-ils réagir face à cette menace grandissante. MCE vous dit tout !

En cette journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, la prévention est de mise. Plus de 700 000 enfants seraient victimes des moqueries de leur camarades. Mais il est important de faire la différence entre deux de ces pratiques. Le harcèlement scolaire et le cyber. Deux maux encore méconnus. Il faut lutter contre cela.

Si le premier est bien connu des cours d’école, le second est un des effets néfastes des nouvelles technologies. Au contraire d’avant, le harcèlement ne s’arrête plus lorsque les enfants rentrent chez eux. Ils perdurent à travers les écrans et plus particulièrement les réseaux sociaux. Plusieurs conseils peuvent être appliqués pour éloigner votre enfant de ces brimades. Il faut faire au mieux pour qu’ils ne soient pas victimes.

Lutter contre le harcèlement scolaire, c’est être à l’écoute de son enfant !

Tout d’abord, il semble être important de se montrer à l’écoute de son enfant. Si le harcèlement peut parfois mener à la solitude, certains enfants ne sont pas écoutés lorsqu’ils en parle. Il est aussi très important de montrer à votre enfant une posture de défense. Se sentant protégé, il parlera plus facilement à cœur ouvert.

Pour ce qui est du cyber-harcèlement, la solution semble toute trouvé. Éloignez au maximum vos petits des écrans autres smartphones. Les réseaux sociaux sont les premiers facteurs de ces comportements moqueur. Leur interdire l’accès à un compte Instagram ou Snapchat le plus longtemps peut sembler une bonne solution. C’est une réponse restrictive mais qui porte ses fruits. En effet, la quasi-totalité du cyber-harcèlement a lieu sur ces plateformes sociales. Un des revers de la médaille. Les enfants semble plus que jamais visés par ce nouveau mal.

Vous montrer à l’écoute des plaintes de votre enfant est donc primordial pour lutter. Les écrans sont aussi un lieu de mal-être. Il vaut mieux tenir vos enfants éloignés de cela.