fbpx
Campus
Partager sur

Grand Prix Les Jeunes Journalistes de la Chimie 2017: Épisode 2

Dans l'épisode 2 du Grand Prix Les Jeunes Journalistes de la Chimie, on suit dans leur enquête Joséphine et Jérémy, étudiants en journalisme à Sciences Po

Le grand Prix les Jeunes Journalistes de la Chimie continue ! Organisé par la Fondation de la Maison de la Chimie ce concours unique en son genre va vous faire aimer la science et la chimie ! Au terme d’un casting national, 4 équipes, 8 étudiants ont été sélectionnés.

8 semaines d’enquête sur un sujet d’actu lié à la Science et à la Chimie

Leur mission ? Sous l’œil des caméras de Ma Chaine Étudiante, ils ont 2 mois pour mener l’enquête sur un sujet d’actualité de leur choix. Il doit être lié à la science et à la chimie. Comme tout bon journaliste, ils devront se documenter. Mais aussi contacter des chercheurs et des scientifiques pour les interviewer. Et enfin croiser leurs sources, pour être capable de maitriser des sujets très techniques. Mais dont l’actualité brûlante intéresse le lecteur.

Au bout de leur enquête, les candidats devront remettre au jury un article de 6700 signes. Ainsi qu’une interview filmée d’un scientifique. A la clé pour le binôme gagnant : 5000€ de dotation par la fondation de la maison de la chimie, et la publication de leur article sur Sciences et Avenir, et le Figaro Santé, partenaires du concours.

L’haleine pour dépister des maladies ? Joséphine et Jérémy mènent l’enquête

Après leur rencontre avec le jury, nos 4 binômes d’étudiants se lancent dans leurs investigations ! Aujourd’hui, on accompagne Joséphine DEVAMBEZ et Jérémy NORMAND dans leur enquête. Tous deux étudiants à l’Ecole de Journalisme de Sciences Po, ils ont intrigué le jury avec leur sujet « Demain : une prise d’haleine plutôt qu’une prise de sang ? ». Car oui, dans un futur proche, l’olfaction pourrait jouer un rôle décisif dans le dépistage de maladie, comme le cancer par exemple.

Partis de cette idée, Joséphine et Jérémy vont tenter de comprendre et d’expliquer cette découverte scientifique incroyable. Comment ça marche ? En a t-on déjà fait l’expérience ? Où en est la France dans ce domaine ? Leur rencontre avec Edith Pajot, directrice du département de neurologie olfactive à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), devrait leur apporter des éléments de réponse.

Découvrez l’article rédigé par Joséphine et Jérémy et leur interview d’Edith Pajot :

Retrouvez tous les épisodes du Grand Prix Les Jeunes Journalistes de la Chimie sur la page dédiée sur Mcetv.fr !