Campus
Partager sur

#GirlBoss: l’entrepreneuriat est vraiment une option pour les étudiants !

#GirlBoss l’entrepreneuriat est vraiment une option pour les étudiants

Pour boucler des fins de mois difficiles, de nombreux étudiants se lancent dans l'entrepreneuriat. Mais comment réussir son projet ?

La covid 19 a tout changé. Les étudiants ont depuis plus d’un an de grosses galères pour suivre leurs cours. Et de nombreux élèves ont aussi envie de tout arrêter. Si l’envie de faire de longues études diminue, de nombreux étudiants décident de se lancer dans l’entrepreneuriat. Est-ce que ce serait une solution viable ?

Entrepreneuriat : Lancer son entreprise quand on fait encore des études !

Le monde du travail en 2021 n’est plus celui de nos aînés. Nous ne trouverons aussi pas forcément un emploi en faisant de longues études. Nous n’aurons pas un job bien payé tout de suite. Et il est fort probable qu’on change trois fois de métier avant de trouver celui qui nous correspond vraiment.

Certains étudiants ont décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat. Le statut d’auto-entreprise pour des services ponctuels permet de découvrir de multiples secteurs de l’entreprise. Et surtout d’arrondir des fins de mois souvent très dures. Comme on est son propre patron ou sa propre patronne, on peut choisir les horaires que l’on veut. Et imposer les tarifs souhaités. Il faudra ensuite négocier avec les clients s’il est possible d’établir une collaboration ou non.

Le statut de l’auto-entrepreneur est très simple et rapide à créer. Cependant, en cas de doutes, il est possible de faire appel à des services qui fournissent un accompagnement et une relecture de dossiers administratifs. Il y a le Portail Auto Entrepreneur, pour éviter la moindre erreur. De plus, il existe des formations en ligne de moins de 15 heures pour apprendre les bases de l’auto-entreprise, comme le propose Educademy. C’est très utile avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Autrement, nous vous conseillons de vous adresser à un conseiller ou une conseillère d’orientation. Il existe aussi des incubateurs spécialisés pour les étudiants et les étudiantes, ainsi que pour les personnes en doctorat.

Choisir le bon statut d’entreprise pour démarrer son activité dans l’entrepreneuriat

Pour débuter dans l’entrepreneuriat, nous vous conseillons le statut de la microentreprise. Il reste plus simple à gérer, avec des charges réduites et pas de TVA à payer suivant un plafond précis.

Cependant, suivant son activité, il est bon d’opter pour la création d’EURL, soit une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Ce statut demande un peu plus de fonds. Il faut faire appel tous les ans à un expert-comptable. Néanmoins, ce statut offre aussi une meilleure couverture sociale et permet de faire des investissements utiles sur le long terme.

Pour bien choisir son statut, on peut suivre les formations de la chambre de commerce de sa ville. Ou encore demander l’expertise de pro de l’entrepreneuriat et aussi de la création d’entreprise, comme Simplitoo.

D’ailleurs, dans le cadre du développement de son activité pro, nous vous conseillons de vous créer un bon réseau de professionnels. Appuyez-vous sur votre profil LinkedIn. Il est aussi intéressant de prendre contact avec des asso facilitant l’insertion des étudiants dans la vie pro.

Cela étant dit, avant de lancer dans l’entrepreneuriat, il est aussi conseiller d’en parler avec plusieurs personnes expérimentées et de confiance.

Garder la bonne attitude pour le bon développement de son entreprise

Le hashtag #GirlBoss ne renvoie pas aux posts engagés des réseaux sociaux. Ni aux discours de développement personnel usant le féminisme comme outil de manipulation. Nous faisons plutôt allusion aux moyens de s’émanciper et d’apprendre à travailler en autonomie avec des jeunes entrepreneurs et entrepreneuses.

Quand vous débutez dans l’entrepreneuriat, il existe aussi quelques règles importantes à suivre :

  • Demander l’avis de plusieurs personnes compétentes à chaque étape de son projet. Nous pensons perdre du temps. Mais à long terme, nous gagnons en efficacité et nous évitons des gros soucis.
  • Prendre son temps pour établir une décision en fonction de ses compétences et de ce que nous souhaitons. Nous vendons ce que nous savons faire à son juste prix.
  • S’accorder le droit de dire non. Les étudiants et les étudiantes sont souvent en situation précaire. Et certaines entreprises en profitent aussi. Il faut éviter de creuser encore plus la précarité étudiante.
  • Continuer à se former. Ce n’est pas parce vous vous lancer dans l’entrepreneuriat qu’il faut aussi laisser tomber les formations. En se spécialisant dans un domaine, vous augmentez votre expertise. Cela vous permettra de proposer des offres plus quali.
  • Choisir en fonction de soi. L’auto-entrepreneuriat reste fortement médiatisé et fait parfois un peu rêver. C’est un biais à prendre en compte avant de se lancer. Cependant, une fois que vous êtes sûr de votre projet, vous pouvez démarrer votre  entreprise sur des bases solides.

Crédit photo @andrewtneel

Afficher +