fbpx
Campus
Partager sur

Les étudiants transgenres à Montpellier peuvent choisir leurs prénoms !

Les étudiants transgenres à Montpellier peuvent choisir leurs prénoms !

D’après nos confrères de France Bleu, les étudiants transgenres du Crous de Montpellier peuvent à présent changer leurs prénoms.

C’est une grande nouvelle qui va sans doute aider de nombreuses personnes à Montpellier, mais aussi partout dans le monde. En effet, le Crous de la ville d’Occitanie permet à présent de changer de prénom pour les étudiants transgenres.

Cette décision fait suite au suicide de Doona il y a 4 mois. Elle-même étudiante transgenre. C’est pourquoi, certains élèves ont souhaité que cet acte ne soit pas sans conséquences et a tout fait pour que l’appel à l’aide de la défunte soit malgré tout entendu.

Il semblerait donc que cela soit le cas. D’ici quelque temps, tous les étudiants transgenres de Montpellier, et sans doute d’ailleurs, pourront donc choisir la façon dont il va falloir les appeler. Catherine Racine, présidente adjointe du Crous prenait d’ailleurs la parole à ce sujet.

Celle-ci, donnant son avis sur cette décision et se félicitant du fait qu’elle soit bien adaptée. En effet, elle explique, comme le relaye France Bleu: « Une procédure bien adaptée. Simple, pas intrusive. Nous ne menons pas d’enquête ».

Comme nous vous le faisions savoir, ce sont les étudiants transgenres, eux-mêmes qui demandaient ce changement. Suite à la cela, la présidente du Crous indiquait:

 « Et nous avons relevé qu’il était très important d’être appelé par le prénom de son choix. Et non par un prénom prédéterminé qui ne corresponde pas ». Reste à savoir quels prénoms vont être choisis par les étudiants en question.

Les étudiants transgenres à Montpellier peuvent choisir leurs prénoms !
Les étudiants transgenres à Montpellier peuvent choisir leurs prénoms !

Les étudiants transgenres de Montpellier peuvent changer de prénoms

Certains se demandent tout de même comment cela peut se mettre en place. En effet, comment avoir un nouveau prénom ? Et ne pas avoir à le changer sur sa carte d’identité ? Mais ce point ne se voyait pas soulevé par Catherine Racine.

Malgré tout, elle assure que les étudiants transgenres qui le souhaitent peuvent changer leur nom. Cela sur tous les documents administratifs relatifs au Crous. Que cela soit pour se loger en Cité universitaire par exemple ou pour les bourses.

Comme nous vous le faisions savoir, cela arrive 4 mois après la mort de Doona. Elle qui aurait voulu avoir ce droit, pourra tout de même se dire que son combat aura servi à quelque chose.

Ce n’est d’ailleurs peut-être pas pour rien que l’organisme a fait le choix de répondre favorablement à son appel. Même plusieurs mois après sa mort. France Bleu rappelant que  « À l’époque, les proches de la jeune femme avaient accusé le Crous d’avoir été sourd à son appel à l’aide. »

Catherine Racine ajoutant aussi: « Le premier groupe de travail après le suicide de Doona se trouvait très dur. Parce que nous étions tous dans l’émotion ». Plusieurs mois après cette tragédie, cela a sans doute permis de mieux appréhender la chose.

Espérons que ce changement aide les étudiants transgenres et que certains s’en inspirent.