fbpx
Campus
Partager sur

Les étudiants sous pression à cause des logiciels anti-triche !

Les étudiants sous pression à cause des logiciels anti-triche !

Les logiciels de surveillances des examens rendent fous les étudiants ! On vous en dit plus sur ces logiciels anti-triche !

Les logiciels anti-triche mettent les étudiants sous pression ! MCE  TV vous dévoile tout.

2020 aura été une année bien particulière pour un grand nombre de la population. D’ailleurs les  étudiants ont dû reprendre les cours dans des conditions elles aussi très particulières. 

D’ailleurs la plupart des étudiants doivent suivre des cours en ligne. En effet, le coronavirus empêche les jeunes de retrouver les bancs de la fac comme ils auraient dû le faire.

Suivre ses cours de chez soi a donc été une solution évidente au problème. Cependant, les étudiants doivent aussi passer des examens.

Alors comment passer un examen à distance ? Mais surtout la question qui se pose c’est : comment surveiller les élèves  et les empêcher de tricher ?

Dans ce but, des logiciels de surveillance ont été mis en place. D’ailleurs ces logiciels anti-triche semblent très répandus aux Etats-Unis. 

Malheureusement ils ne semblent pas fiables. Les jeunes ont d’ailleurs décider de dévoiler leurs failles sur les réseaux sociaux. 

Les étudiants sous pression à cause des logiciels anti-triche !

Étudiants sous pression

Ainsi ses logiciels permettent d’empêcher les étudiants de tricher lors d’un examen. Le logiciel peut ainsi faire un scan à 360° de la pièce pour vérifier qu’il n’y a personne d’autre que l’étudiant.

Aussi, il peut détecter les mouvements de souris, de bouche et le moindre bruit dans la pièce. Bref, rien ne peut lui échapper !

Cependant, les élèves jugent ces logiciels trop rigides. D’ailleurs ces fonctionnalités donnent parfois lieu à des situations absurdes !

Une jeune fille raconte ainsi avoir eu un 0 pour avoir lu la question à voix haute ! D’ailleurs un article du New York Times rapporte que les jeunes se sentent angoissés par ces logiciels.

Il y a d’ailleurs eu des cas de discrimination ! Une étudiante noire raconte devoir sur éclairer son visage pour que l’algorithme de reconnaissance faciale reconnaisse son visage. Absurde !

Sachez tout de même que des étudiants s’organisent pour demander la suppression de ces logiciels. Plusieurs pétitions ont d’ailleurs été signées. Affaire à suivre de très près.