fbpx
Campus
Partager sur

Étudiants: une protection sociale plus simple et gratuite !

Étudiants une protection sociale plus simple et gratuite !
Partager sur Facebook

Le plan Etudiants présenté par le Gouvernement et visant à « Accompagner chacun d’eux vers la réussite », prévoit une simplification de leur protection sociale. Dès le 1er septembre 2018, la cotisation de 217 euros est supprimée. Les nouveaux étudiants restent à la Sécurité sociale de leurs parents.

Pour les étudiants déjà affiliés à la Sécurité sociale d’une mutuelle étudiante, ils y resteront pour une période transitoire d’un an. Ensuite, ils auront droit au régime général au 1er septembre 2019. Sans démarche ni formalité particulière de leur part. Les étudiants rattachés au régime général comme ceux restant affiliés au régime de leurs parents bénéficieront de la même qualité de service que les autres assurés.

Une simplification pour faciliter la vie de l’étudiant

La loi « Orientation et réussite des étudiants », définitivement adoptée le 15 février 2018. Elle prévoit aussi l’évolution de la réglementation de la protection sociale des 1,8 million d’étudiants concernés. Ainsi, l’article 11 précise : « Les droits et obligations des organismes délégataires pour le service des prestations dues aux étudiants (…), y compris les contrats de travail, qui sont afférents à la gestion leur ayant été confiée sont aussi transférés de plein droit aux mêmes dates (31 août 2019) aux organismes d’assurance maladie du régime général. »

La cotisation annuelle demandée aux étudiants (de 217 euros en 2017) n’existera plus dès la rentrée 2018.

Finies les démarches d’inscription à la Sécurité sociale

Les règles d’adhésion à l’Assurance Maladie sont simplifiées. Et cela en cohérence avec la Protection universelle maladie (PUMa). Ainsi, la démarche annuelle d’inscription pour les étudiants n’existera plus dès la rentrée 2018.

Les nouveaux étudiants concernés dès la rentrée 2018

A compter du 1er septembre 2018, il va y avoir du changement. Les étudiants qui s‘inscrivent pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur ne changent plus de régime obligatoire d’assurance maladie. Et ce même pour le remboursement de leurs frais de santé. Ils restent aussi affiliés en tant qu’assurés autonomes à leur régime actuel de protection sociale. C’est généralement celui de leurs parents. Quel qu’il soit (régime général et aussi agricole ou autre).

Aucun changement pour les étudiants poursuivant leurs études et déjà inscrits à une mutuelle étudiante (comme centre de gestion de leur sécurité sociale) pour l’année universitaire 2017-2018. Ils restent rattachés à cette mutuelle pendant l’année universitaire 2018-2019.

Une période transitoire jusqu’au 1er septembre 2019

Le régime étudiant de sécurité sociale disparaîtra au 31 août 2019. A cette date, tous les étudiants précédemment rattachés à une mutuelle étudiante pour leur sécurité sociale auront droit aussi au régime de la Caisse primaire d’assurance maladie de leur lieu d’habitation.

Les salariés de ces mutuelles, engagés dans la gestion du régime obligatoire de sécurité sociale, rejoindront les équipes des Caisses primaires d’assurance maladie. Les mutuelles étudiantes, poursuivront, aux côtés de l’Assurance Maladie, les actions de prévention santé auprès des assurés.

Par ailleurs, les mutuelles continueront aussi à proposer des complémentaires Santé aux étudiants.