Campus
Partager sur

Etudiants: Paris est la ville la plus chère de France !

Partage
Partager sur Facebook

Paris reste numéro un des villes les plus chères pour les étudiants. Le coût de la vie s'élève à plus de 1200 euros par mois !

Paris reste largement en tête de la ville la plus chère où étudier. En effet les étudiants doivent prévoir un sacré budget pour vivre dans la capitale. Le coût mensuel de la vie atteint 1 224 euros. L’écart se creuse avec d’autres villes de France.

Etudiants: Paris reste la ville la plus chère de France !

En effet l’UNEF annonce que le coût de la vie à Paris reste le plus élevé en France. Même largement en tête ! Le syndicat a passé au crible quarante villes de France. Et l’écart entre Paris et d’autres villes semble fou. Le coût de la vie mensuel s’y élève à 1.224 euros, soit une hausse de 1,72% par rapport à l’an dernier. L’écart se creuse davantage avec Limoges, où il faut compter « seulement » 721 euros pour y vivre.

Bien entendu le loyer pèse le plus lourd dans les dépenses des étudiants. En moyenne ils doivent donc débourser 830 euros. A cela il faut bien entendu y ajouter le budget transport. Il reste donc le plus de France, à 342 euros par an pour la région Île-de-France.

De plus les villes universitaires de la région parisienne atteignent des sommets niveau budget. Elles ont un budget de minimum 1000 euros. Nanterre se retrouve à la deuxième place du classement, devant Créteil, Saint-Denis, Champ-sur-Marne, et Orsay. Cergy, septième de la liste, reste la seule à passer sous la barre des 1000 euros, avec un budget moyen de 991,26 euros.

Côté sud de la France, Nice reste la ville la plus chère. Là encore le logement pour les étudiants s’élève à 887 euros par mois. Tout comme paris il faut ajouter 153 euros de transports par an. « La ville, pourtant visée par le décret listant les communes devant appliquer l’encadrement des loyers ne démontre toujours pas une quelconque volonté à mettre en place le dispositif », explique l’UNEF.

Les APL baissent à Paris

L’augmentation constante du coût de la vie correspond également selon l’UNEF à « la baisse concrète des aides au logement à la suite du gel des APL. Cela représente un manque à gagner important en l’année 2018. C’est un nouveau coup dur pour le portefeuille des étudiants ».

Le syndicat souhaite donc une revalorisation de 20% des APL et la généralisation de l’encadrement des loyers à toutes les villes universitaires. De plus il veut la poursuite de la construction de logements étudiants CROUS gérés par le CROUS et l’exonération de la taxe d’habitation pour les étudiants dès la première année de sa suppression. Des demandes qui n’aboutiront peut-être jamais.

Du côté des transports l’UNEF aimerait la généralisation d’un demi-tarif étudiant dans l’ensemble des villes universitaires. Il faudrait instaurer un tarif boursier moins élevé pour aider les jeunes les plus précaires. Après Paris et ses 342 euros mensuels, Tours affiche 331,20 euros, Rennes 326 euros, Lyon 318 euros ou bien Dijon 315 euros.Pour comparer avec une autre ville, à limoges toujours, coût des transports atteint à peine les 90 euros.

Les étudiants qui cherchent la ville la plus intéressante financièrement où étudier, Limoges va vous attirer. Tout confondu vous devrez débourser environ 720 euros. Derrière on trouve Brest avec 727,22 euros, Poitiers à 728,04 euros et Le Mans à 733,13 euros.

Mais le coût devrait encore s’élever comme chaque année ! A vous de choisir dans quelle ville vous voulez étudier maintenant.