fbpx
Campus
Partager sur

Les étudiants en management luttent contre la discrimination positive !

Les étudiants en management luttent contre la discrimination positive !

Des étudiants en management alertent sur les nouvelles mesures de discrimination positive envisagées par leur école ! On vous dit tout.

Les étudiants d’école de management se lèvent contre les nouvelles mesures de discrimination positive dans leur école. MCE TV  vous donne plus de détails.

Dans une tribune publiée sur Le Figaro, des étudiants en école de management ont décidé de prendre la parole. Eh oui. Ils souhaitent ainsi alerter sur les nouvelles mesures de discrimination positives. Celles-ci sont proposées par le rapport Martin Hirsch.

Le Comité Hirsch vient en effet de dévoiler un rapport pour diversifier les voies d’excellence. Mais une étude de l’Institut des politiques publique a révélé que la part des enfants d’ouvriers ou parents sans emploi stagne. Eh oui.

En effet, elle est désormais sous les 10%. Le Bureau national des étudiants en école de management a donc mené l’enquête en janvier 2021.

Ainsi, 2200 étudiants issus de 25 grandes écoles de management ont été interrogés. Ainsi les jeunes ne sont pas tous égaux et ce dès leur choix d’orientation. Eh oui !

À cet effet, le projet M.Hirsch prévoit d’envoyer des étudiants tuteurs dans les collèges et lycées. Le but ? Sensibiliser aux questions d’orientation. « 93% des étudiants accueilleraient positivement le projet » peut-on lire.

Ainsi, il faudrait mettre en place une stratégie pour « démocratiser les grandes écoles ». Le manque d’informations sur les formations est un vrai problème. Sans surprise !

D’ailleurs concernant le financement, le projet prévoit un prêt garanti par l’État. L’étudiant le rembourse une fois que ses revenus  ont atteint un certain seuil. Logique. Mais le cout des études risque d’augmenter. Eh oui ! Sans surprise.

Les étudiants en management luttent contre la discrimination positive !

Les étudiants proposent de nouvelles mesures

Les étudiants demandent aussi à ce que les emploi du temps soit plus souples. Eh oui ! En effet, ils veulent qu’ils soient plus adaptés aux jeunes qui ont un job étudiant. Logique. Ils sont d’ailleurs nombreux.

Les étudiants veulent aussi alerter sur l’impopularité des mesures de discrimination positive. Eh oui ! 70% des étudiants boursiers refusent l’idée d’une bonification au concours. Sans surprise.

Mais que faire ?  Eh bien, les étudiants veulent un prêt garanti par l’État. Que les jeunes pourront payer en fonction de leur salaire.

Ils veulent aussi baisser les coefficients des épreuves de culture générale. Pourquoi ? Selon eux, elles sont un « puissant outil de discrimination ». Eh oui ! Ce n’est pas faux.

Ils proposent aussi d’augmenter les taux de boursiers sur Parcoursup. Surtout dans les CPGE privées et parisiennes où le taux reste très faible.  Eh oui !

Enfin, ils demandent que les jeunes soient conseillés sur les filières d’excellence. Les plus fragiles devraient aussi avoir droit à un soutien moral. Mais aussi financier !

Toutes ces mesures devraient donc permettre aux jeunes de mieux trouver leur voie. Les accompagner aussi pour leur garantir un meilleur avenir. Un défi qui n’est pas impossible. Eh oui !

Les  jeunes demandent donc de vrais changements. Et des vraies mesures pour un meilleur système éducatif. Rien que ça. Affaire à suivre de très près.