fbpx
Campus
Partager sur

Etudiants: comment gagner de l’argent en revendant les notes de cours ?

Partager
Partager sur Facebook

Vous êtes étudiants et assidus, vos cours peuvent vous rapporter de l'argent. Une plateforme en ligne propose aux étudiants de vendre leurs notes de cours !

Se passer les notes que l’on a prises en cours, c’est une habitude répandue dans les universités et les écoles privées depuis de très nombreuses décennies. Que ce soit pour aider un ami qui a loupé un cours. Ou simplement mettre en commun les notes pour obtenir un résumé le plus complet possible, les étudiants connaissent bien cette habitude. Cependant, depuis mai 2018, une plateforme en ligne propose aux étudiants de vendre leurs notes.

Etudiants: Des plateformes pour partager ses notes

Les réseaux sociaux ont rapidement donné un nouvel essor à cette pratique, notamment avec la création de groupes sur Facebook réservés aux étudiants d’un même cursus. Cependant, l’arrivée de nouvelles plateformes qui permettent aux étudiants de gagner entre un et dix euros par document partagé a tout changé.

Outre le fait de transformer en marché ce qui était de la solidarité bénévole jusque-là, ces plateformes posent des questions sur la propriété intellectuelle de ces notes. Appartiennent-elles à l’étudiant ou au professeur qui a développé le cours, puis l’a dispensé à ses élèves ? Les différentes plateformes assurent prendre la peine de vérifier qu’il s’agit bien de notes, mais cela ne convient pas toujours aux professeurs.

De meilleures méthodes pour gagner de l’argent quand on est étudiants

Les élèves qui adhèrent à ces pratiques mettent en avant l’argument de la nécessité financière. Pourtant, il existe d’autres méthodes pour gagner un peu d’argent facilement. Avec un peu plus d’info sur le marché du forex, n’importe qui peut, par exemple, se lancer dans le trading en ligne et en retirer des revenus réguliers.

Évidemment, l’importance de ces revenus va dépendre de l’investissement personnel d’argent et de temps. Mais c’est une méthode qui s’intègre souvent très bien dans l’emploi du temps des étudiants. Certains ont même fini par en faire un travail à temps plein une fois que leurs études ont été terminées. Le fonctionnement est facile à comprendre et c’est une excellente expérience professionnelle.

Les professeurs s’opposent à ces méthodes

Plusieurs professeurs d’université se sont déjà exprimés et réunis lors d’une conférence sur la question. Pour eux, ces plateformes ne devraient pas avoir le droit d’acheter et de revendre les notes issues des cours qu’ils dispensent. Ces cours sont le résultat de leur travail et c’est une violation de leur propriété intellectuelle. Ils se sont même dits prêts à entamer une action en justice.

En attendant, un large mouvement de prévention s’est entamé et les professeurs de toute la France rappellent à leurs élèves l’importance du respect de la propriété intellectuelle. Certaines prennent également la peine de leur rappeler que si l’université française était gratuite, c’est justement pour lutter contre la marchandisation du travail. En vendant leurs notes pour payer leur loyer, ils encouragent cette marchandisation et se tirent une balle dans le pied.