fbpx
Campus
Partager sur

Étudiants: Emmanuel Macron veut préserver les jeunes face à la crise !

Les étudiants n'en peuvent plus. Entre précarité financière et détresse psychologique, pas facile. Emmanuel Macron veut donc les aider.

Les étudiants n’en peuvent plus. Ils se sentent sacrifiés depuis le début de la pandémie. Trop c’est trop, tous réclament la réouverture des facs pour se sentir mieux. Emmanuel Macron veut donc préserver les jeunes face à la crise et au prochain confinement.

On le sait, ce mot rode depuis des semaines. Le Président devrait s’exprimer dimanche soir. Pour le moment on ne sait pas trop pourquoi, mais toute la France redoute un reconfinement. Un troisième en seulement une année. Mais ceux qui s’inquiètent le plus sont les jeunes.

Car depuis le début, ils ramassent les pots cassés. Plus de cours à la fac, plus de petit boulot pour subvenir à leurs besoins. Il est de plus en plus dur de joindre les deux bouts quand on a 20 ans en 2021. Alors, Emmanuel Macron souhaite « rééquilibrer en faveur des jeunes« .

Depuis ce lundi, les étudiants peuvent se rendre à la fac une fois par semaine. Un début encourageant. “C’est une demande très forte à la fois des étudiants, mais aussi des enseignants”, expliquait hier Frédérique Vidal. Mais des règles doivent être respectées.

Par exemple, les salles de classe ne doivent contenir que 20% de leur capacité. Le but : ne pas avoir de circulation du virus. En tout cas, Jean-Michel Blanquer annonçait qu’il souhaitait que la jeunesse soit « la priorité absolue ».

Étudiants: Emmanuel Macron veut préserver les jeunes face à la crise !
Étudiants: Emmanuel Macron veut préserver les jeunes face à la crise !

Les étudiants de plus en plus déprimés

Car depuis quelques semaines les voyants sont au rouge. Les étudiants souffrent de plus en plus de dépression. Certaines en viennent même à tenter de se suicider. Selon un sondage Ipsos, un tiers des 18-25 ans évoquent des pensées suicidaires. Une situation qui ne peut plus durer.

Emmanuel Macron ne veut donc pas laisser les jeunes sur le bord de la route. En plus de rouvrir les facs, certains politiques réfléchissent à élargir le RSA aux 18-25 ans. Car cette crise les plonge aussi dans une précarité financière compliquée à gérer.

Mais le gouvernement ne veut pas un revenu garanti pour les étudiants. Au lieu de ça, les politiques penche vers des aides à l’”égalité des chances” orientées vers les jeunes en difficulté qui veulent entrer sur le marché du travail. Car l’heure n’est pas à l’embauche.

Mais tous essaient de trouver des solutions. Le délégué général de LREM Stanislas Guerini, proposait de créer un prêt à taux zéro de 10 000 euros pour chaque jeune entre 18 et 25 ans. Le but ? Les aider à se lancer dans la vie active. Un petit coup de pouce appréciable.

Ils auraient ainsi 30 ans pour le rembourser. Un temps assez long pour voir venir les choses. Le ministre de l’économie Bruno Lemaire aurait alors trouvé cette proposition interessante. A voir ce qu’il en advient. En tout cas, Emmanuel Macron ne veut pas abandonner les jeunes et étudiants.